Poids lourd à contresens sur l'autoroute A9 : trois morts près de Nîmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna

Trois personnes ont trouvé la mort la nuit dernière nuit dans un terrible accident de la route près de Nîmes. Un accident consécutif à un choc frontal entre un poids lourd et une voiture à 2H30 ce samedi 9 janvier. La garde à vue du chauffeur routier a été prolongée.

Trois personnes ont trouvé la mort cette nuit sur l'autoroute A9 près de Nîmes suite à un choc frontal d'une extrême violence entre une voiture et un poids lourd. Une quatrième personne est blessée.

Les sapeurs-pompiers du Gard sont intervenus pour un accident de la circulation sur l'autoroute A9 dans le sens Montpellier-Orange à hauteur de la commune de Nîmes dans la nuit de vendredi 8 au samedi 9 janvier à 2H30 pour un accident de la route d'une extrême gravité.

Trois morts et un blessé

"Rapidement sur les lieux les secours ont été confrontés à un accident impliquant une voiture et un poids lourd en choc frontal, à très forte cinétique. Malgré l'action rapide des secours le bilan fait état de trois personnes décédées et un blessé en urgence relative", indiquent les pompiers du SDIS du Gard.

Le camion sur l'autoroute à contresens

D'après nos informations, confirmées par les gendarmes de l'escadron de sécurité routière du Gard, un camion venant de Pologne a quitté l'aire de Marguerittes à Nîmes côté sud et pris l'autoroute à contresens. Il a ensuite parcouru 9 kilomètres avant de percuter une voiture qui roulait à vive allure sur la voie de gauche. Les trois occupants, un couple et un jeune adulte sont morts. Les victimes, un couple de quadragénaires et un jeune d'une vingtaine d'années sont de nationalité portugaise, leur véhicule était immatriculé en Suisse.

Le chauffeur en garde à vue

Le chauffeur du poids lourd a été légèrement blessé. Il a quitté l'hôpital de Carémeau et est actuellement en garde à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie de Nîmes. Les enquêteurs cherchent à savoir comment le chauffeur, un homme d'origine polonaise de 62 ans a pu s'engager à contresens sur l'autoroute.  On saît déjà que des anlayses toxicologiques ont eu lieu et que l'alcool n'est pas en cause dans ce terrible accident qui a coûté la vie à une famille.

L'autoroute A9 a été bloquée à la circulation, par le service des Autoroutes du sud de France et par la Gendarmerie nationale le temps de l'intervention. 

La circulation sur l'autoroute a été complètement rétablie vers 11 h ce samedi matin.

L'enquête continue pour tenter de déterminer les causes de cet accident. Comment le chauffeur a-t-il pu s'engager sur une voie d'autoroute à contresens ?  A -t-il eu un problème de santé  au moment où il a repris la route après une pause sur cette aire d'autoroute à deux deures du matin ? Vinci Autoroutes doit récupérer les images de video surveillance.

Le chauffeur qui a de nouveau été interrogé par les gendarmes ne s'explique pas pourquoi il a pris ce contresens malgré les six panneaux d'interdiction.

Romain Domingues, substitut du procureur de Nîmes

Information judiciaire

"Sa garde à vue a été prolongée ce dimanche matin. Il devrait être déféré lundi en attendant l'ouverture une information judiciaire pour homicide involontaire", ajoute le magistrat, que nous avons joint au télephone. Des analyses toxicologiques sont en également cours pour savoir si le chauffeur routier a pris des médicaments ou s'il a pu être sous l'emprise de stupéfiants au moment de l'accident. les tests Covid pratiqués se sont révélés négatifs. Quant aux victimes, une autopsie doit avoir lieu ce lundi matin.

400 contresens par an

Chaque année, près de 400 contresens sont détectés sur autoroute (marche arrière au péage et sur la bande d’urgence, prise à contresens de l’autoroute). Une alerte sonore est diffusée sur 107.7 en cas de contresens, rappelle le site autoroutes.fr qui donne aussi des conseils pour éviter les accidents.

8 morts en 2011

Un des plus graves accidents d'un véhicule à contresens est celui provoqué par un chauffard albanais qui avait tué quatre jeunes Varois sur une autoroute italienne en 2011. Il avait été condamné à 19 ans et 8 mois de prison. 

Quatre personnes étaient décédées en juillet de la même année dans une collision entre deux voitures. L'une d'elles avait pris l'autoroute A7 à contresens, au niveau de la commune de la Fare-les-Oliviers, dans les Bouches-du-Rhône. Une jeune femme de 25 ans, qui revenait d'une soirée, avait emprunté l'autoroute à contresens avant de heurter, dans un choc à grande vitesse, un autre véhicule dans le sens Lyon-Marseille, quelques centaines de mètres après l'aire de Lançon-de-Provence.