• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Viol d'une joggeuse à Saint-Alexandre : un ADN masculin retrouvé sur les affaires de la victime

Un chemin de campagne à proximité de Saint-Alexandre, village situé près de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. / © F3 LR
Un chemin de campagne à proximité de Saint-Alexandre, village situé près de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. / © F3 LR

Deux semaines après le viol d'une femme qui faisait son jogging sur un chemin isolé à Saint-Alexandre dans le Gard, près de Bagnols-sur-Cèze, le procureur a confirmé que les analyses avaient permis de trouver un profil génétique masculin sur les vêtements de la victime.

Par Carine Alazet


Les techniciens de la police scientifique ont réussi à extraire un profil ADN masculin après le viol commis sur une joggeuse à Saint-Alexandre, près de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard le matin du lundi 22 avril 2019.
 

Après cette agression, l’homme a pris la fuite.

La femme, âgée de 46 ans, très choquée, a tout de suite signalé ce crime aux gendarmes de Bagnols-sur-Cèze qui ont été chargé de l'enquête.

Elle a pu décrire son agresseur à la brigade de recherche, ce qui a permis d'établir le portrait-robot diffusé dans la presse mardi 30 avril.

Le mis en cause est âgé de 25 à 30 ans, mesure 1 m 80 à 1 m 85, il est de corpulence sportive.

Si vous disposez de renseignements sur cette affaire, les enquêteurs de Bagnols sur Cèze vous prient de les contacter au 04 66 89 82 10.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : après le tirage, le Fort Brescou d'Agde se retrouve au grattage pour le loto du patrimoine

Les + Lus