Le gendarme héraultais emprisonné en Guyane reste en détention

Patrick Mélara, 52 ans, patron d'une brigade de lutte contre l'orpaillage illicite à Régina en Guyane est maintenu en prison sur décision du tribunal de Cayenne. Il est soupçonné de complicité d'orpaillage illégal.

Rémire Montjoly (Guayne) - centre pénitentiaire - archives
Rémire Montjoly (Guayne) - centre pénitentiaire - archives © Guyane 1ère

L'ex-gendarme de Mèze reste en prison. Lundi dernier, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Cayenne a statué sur la requête de libération du major qui vient de demander sa mise à la retraite, requête qui n'a pas abouti. L'accusé n'était pas présent à l'audience.

Le major Mélara, 52 ans, ex-membre de la brigade de gendarmerie de Mèze, est soupçonné de complicité d'orpaillage illégal.
Il est incarcéré depuis le 28 octobre.

Le 13 novembre, Patrick Mélara a rendez-vous devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Guyane, elle doit examiner l'affaire sur le fond et l'appel de la détention. L'avocat du gendarme, Jérôme Gay, espère bien faire libérer son client.

Depuis Marseillan, dans l'Hérault, sa famille dénonce un complot ourdi par des trafiquants d'or.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers armée
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter