Cet article date de plus de 8 ans

Un gendarme héraultais est emprisonné en Guyane pour orpaillage illégal

Le major Mélara, 52 ans, ex-membre de la brigade de gendarmerie de Mèze, est soupçonné de complicité d'orpaillage illégal. Depuis Marseillan, dans l'Hérault, sa famille dénonce un complot ourdi par des trafiquants d'or.
Rémire Montjoly (Guyane) - centre pénitentiaire - archives
Rémire Montjoly (Guyane) - centre pénitentiaire - archives © Guyane 1ère

C'est au centre pénitentiaire de Rémire Montjoly, près de Cayenne, en Guyane, qu'est incarcéré le major Patrick Mélara, 52 ans, patron d'une brigade de lutte contre l'orpaillage illicite à Régina en Guyane.
On accuse ce gendarme d'avoir perçu de l'argent ou de l'or des trafiquants.
Après avoir subi une perquisition à son domicile, de Marseillan, dans l'Hérault, sa famille crie au piège, au guet-apens.

L'accusation repose sur les déclarations d'un orpailleur brésilien.

Lundi, le tribunal de Cayenne statuera sur la demande de libération du major qui vient de demander sa mise à la retraite.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers