Covid : on vous dit pourquoi le Gers a le taux record d'évolution d'occupation des lits d'hospitalisation en France

Le Gers est le département de France dans lequel le taux d'occupation des lits progresse le plus. Avec 50% d'augmentation sur les 7 derniers jours, ce chiffre peut être affolant mais il faut toutefois le relativiser. Le nombre d'hospitalisations est seulement passé de 3 à 5 personnes.

Les chiffres exprimés en pourcentage ne sont pas forcément le reflet de la réalité.
Les chiffres exprimés en pourcentage ne sont pas forcément le reflet de la réalité. © Jean-Luc Flémal / MaxPPP

Alors que pendant des semaines, le Gers a figuré parmi les départements de France les mieux notés en terme d'indicateurs épidémiques, le voilà qui se distingue par une évolution considérable du taux d'hospitalisations de cas Covid depuis 2 semaines. 

Les chiffres sont vrais mais trompeurs

Pourquoi une évolution de +50% du taux d'hospitalisations dans le Gers ce vendredi et même +66% en début de semaine, en fait soudain le mauvais élève sur la carte de France de l'évolution des lits occupés ?

© Covid Tracker - Données Santé Publique France

L'explication de cette augmentation record se situe dans la subtile lecture des chiffres des derniers bulletins d'information de l'ARS. Les chiffres ne sont non seulement pas significatifs mais trompeurs.

Mardi 25 mai, 3 patients Covid sont hospitalisés dans le Gers. La semaine suivante, le nombre passe à 5 hospitalisations, soit une progression de 66,66%, pour seulement deux personnes supplémentaires. 

Une spectaculaire remontée du taux d'hospitalisations qui ne reflète donc pas la réalité en chiffres bruts. En effet, les chiffres sont vrai mais la réalité mathématique est bien différente. Et surtout, l'épidémie ne progresse pas de façon inquiétante comme le laisse penser la carte du Gers colorée en rouge écarlate sur les données nationales. Au contraire.

Le Gers en quelques chiffres (*)

Dans le Gers, le taux d’incidence se situe à 59 pour 100.000 habitants alors que la moyenne nationale s’élève à 103 pour 100.000 habitants. Pour rappel, le seuil d'alerte minimum est fixé à 50 et celui maximum à 400.

Le 3 juin :

(*) Source Covidtracker et Santé Publique France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19