"Nous avons peur de l'oubli" : une plaque hommage aux orphelins arméniens inaugurée à Auch dans le Gers

Le 24 avril marque en France la commémoration du génocide arménien, perpétré en 1915 par l'Empire Ottoman, et qui a fait 1,5 million de victimes. A Auch cette année est inaugurée une plaque, en hommage aux 196 orphelins arméniens accueillis dans le Gers en 1923.

"C'est capital, car nous avons peur de l'oubli", explique Gérard Loussignian, président de l'Amicale des Arméniens du Gers. 

C'est une histoire que peu connaissent. Quatre ans après la fin de la Première Guerre mondiale, 196 jeunes orphelins arméniens sont arrivés dans le Gers, depuis Marseille, à la demande de la préfecture. 

Ils ont été accueillis pour venir renforcer la main d'oeuvre agricole, en plus de populations espagnoles et italiennes. "L'agriculture gersoise était alors au plus mal", rappelle Gérard Loussignian. 

Une Histoire qui se perd

Arrivé il y a 26 ans dans le Gers, le retraité n'avait alors aucune connaissance de cette histoire. Et c'est pour la faire connaître qu'il se bat depuis deux ans pour la pose d'une plaque commémorative, sur la place de la Libération à Auch. 

"Beaucoup d'Arméniens ne connaissent pas cette histoire des orphelins, raconte le président de l'Amicale. Aujourd'hui la diaspora arménienne est de plus en plus diluée dans la population, l'histoire se perd."

A cette occasion, plusieurs descendants des 196 oprhelins arméniens seront présents, dont l'un qui vit encore aujourd'hui dans le Gers, âgé de 85 ans. 

La cérémonie se tient ce lundi 24 avril à Auch, en hommage aux victimes du génocide arménien de 1915.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité