Vol de 55.000 bouteilles de vin du Madiran : des peines de prison prononcées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Ravier .

Le tribunal d'Auch a rendu sa décision suite au procès des voleurs de bouteilles de Madiran. Le couple principalement mis en cause a été condamné à 3 ans d'emprisonnement dont 2 avec sursis pour l'homme, et 2 ans avec sursis pour sa compagne.

Suite au procès, le 13 octobre dernier, de trafiquants de bouteilles de Madiran, le tribunal d'Auch a condamné à 3 ans de prison dont 2 avec sursis le principal prévenu et 2 ans avec sursis sa compagne et complice qui écoulait les bouteilles. 

55.000 bouteilles avaient été dérobées entre 2014 et 2015, pour un préjudice total d'environ un million d'euros. Treize prévenus avaient comparu dans le cadre de ce procès : cinq voleurs et huit receleurs présumés. Les autres voleurs ont écopé de 3 à 18 mois de prison avec sursis.

Une affaire qui date de 7 ans

L’homme suspecté d’être le voleur le plus impliqué travaillait dans le domaine "Château Montus" où étaient dérobées les bouteilles. Il était employé au service expédition depuis 2013. Il avait été arrêté le 10 avril 2015.

François Roujou de Boubée, son avocat, avait estimé que son client était pris dans un engrenage qu'il n'avait pu stopper. "Aujourd'hui, il est réinséré et après presque 6 ans de contrôle judiciaire, il est satisfait de cette peine et ne fera pas appel", a-t-il précisé, tout en ajoutant que le prévenu allait bénéficier d'un aménagement de sa peine et qu'il ne serait pas incarcéré.

55.000 bouteilles revendues 

Au total, 55.000 bouteilles auraient été dérobées puis revendues à prix cassé, 2€ la bouteille au lieu de 20€. Pour ce qui concerne les personnes présentées comme receleurs, des restaurateurs et patrons de bar, le tribunal a relaxé 2 d'entre eux. L'un d'eux a été condamné à 6 mois de prison ferme, mais il devrait bénéficier d'un aménagement de peine. Les autres ont écopé de 3 mois de prison avec sursis. Les dommages et intérêts seront évalués par le tribunal civil en février 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité