• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le festival Jazz in Marciac en 5 instruments

Pablo Campos quintet à Jazz un Marciac 2015 / © MAXPPP
Pablo Campos quintet à Jazz un Marciac 2015 / © MAXPPP

L'édition 2016 du festival gersois Jazz in Marciac débute le 29 juillet. Pendant plus de deux semaines, des artistes internationaux vont se succéder sur les différentes scènes. 

Par Yann Lagarde

Marciac et le jazz, c'est une histoire d'amour de presque quatre décennies, qui a été officialisée devant l'autel, avec l'ouverture du musée des territoires du jazz.
C'est aussi une relation qui a donné naissance à une génération de plus de 200 000 aficionados qui s'y retrouvent chaque année.

Ce festival, l'un des plus longs de la saison, (deux semaines) accueille les plus grands artistes internationaux. Herbie Hancock et Michel Petrucciani y ont laissé quelques gouttes et Ray Charles s'y est éclaté.

Petite visite de cette édition 2016, en cinq instruments :  

  • Ibrahim Maalouf à la trompette
© MAXPPP
© MAXPPP

Ibrahim Maalouf n'est pas un débutant à Marciac puisqu'il s'y est déjà produit en 2011 et en 2014. Ce trompettiste, déjà bien connu dans le milieu, s'est révélé au grand public en 2015 avec son album, Kalthoum. Sur scène il revisite la musique classique en y ajoutant des tonalités orientales et funk. Il se produira avec son groupe, lundi 1er août.

  • Baptiste Trotignon au piano
© MAXPPP
© MAXPPP
Baptiste Trotignon monte sur scène avec le percussionniste argentin Minini Garay pour réinterpréter les classiques de la chanson française, Gainsbourg, Brel, Nougaro, mais sans parole. Sur scène le 1er août au soir.

  • John Scofield à la guitare
© MAXPPP
© MAXPPP
John Scofield a côtoyé les plus grands jazzmen, dont le grand Miles Davis. Jouant une musique très funk à l’origine, il s’est aussi ouvert au blues-rock. Il se produira mardi 2 août en compagnie de Kris Funn à la basse et de Bill Stewart à la batterie.

  • Au violon, le quatuor Debussy
© MAXPPP
© MAXPPP

Ils sont en réalité six, depuis leur rencontre avec le duo belge composé du contrebassiste jazz Jean-Louis Rassinfosse (qui a longtemps joué avec Chet Baker) et du pianiste Jean-Philippe Collard-Neven. A voir le samedi 30 juillet.

  • Au chant Lisa Simone
© MAXPPP
© MAXPPP
Le jazz, c’est aussi une saga familiale. S’il est facile de se faire repérer quand on porte ce nom, il est difficile de s’en défaire par la suite. Entre Nina Simone et sa fille, le style change mais le talent reste. Lisa a percé dans le milieu des comédies musicales, elle vit désormais en France où elle se consacre exclusivement au chant. C’est son deuxième passage à Marciac, et certainement pas son dernier. A voir le mercredi 3 août.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus