Manuel Valls en visite dans le Gers, attendu de pied ferme par les agriculteurs

Le Premier ministre, Manuel Valls, est arrivé à la mi-journée dans le Gers. Une visite à Berdoues puis à Castelnavet, sur fond de colère agricole. Il a rencontré les agriculteurs du département au cours d'une table ronde avant de se rendre au festival de jazz de Marciac.

Manuel Valls est arrivé à la mi-journée ce mercredi dans le Gers, accompagné de la secrétaire d'Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire. Il a inauguré une borne haut débit dans le village de Berdoues avant de se rendre sur une exploitation agricole à Castelnavet puis de gagner Marciac et son festival de jazz dans la soirée. 

Une visite très attendue par les éleveurs

Le Premier ministre a rencontré des exploitants agricoles dans l'après-midi, après la visite d'une exploitation à Castelginest.
Une rencontre très attendue par des éleveurs qui avaient filtré mardi les accès de Marciac et réclamé dans des tracts la démission du ministre Stéphane Le Foll et restent très mécontents de l'absence du ministre de l'agriculture qui a préféré se rendre en Corse plutôt que d'accompagner Manuel Valls comme initialement prévu. Le Premier ministre leur a rappelé que le ministre de l'agriculture avait le soutien du Président de la République.

Pas d'annonce de la part du Premier ministre

Si Manuel Valls a pris le temps d'écouter les doléances des agriculteurs, il s'est contenté de détailler le plan d'urgence décidé par la gouvernement sans faire d'annonce supplémentaire. Les agriculteurs gersois lui ont fait part de leurs difficultés, dans un département où la polyculture est très développée mais où les agriculteurs n'ont pas droit aux mêmes aides que dans les départements de montagne.

Une autre rencontre avec la Coordination Rurale

De son côté, la Coordination Rurale du Gers rencontre à Mirande une conseillère de Manuel Valls. Elle entend bien demander des aides concrètes pour l'agriculture et se dit prête à de nouvelles actions "si ça se passe mal".  Une centaine d'agriculteurs seraient prêts à venir gâcher la soirée du Premier ministre à marciac s'ils n'obtiennent pas satisfaction.