• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Grande Motte à la mode du jeûne

Les curistes en balade sur la plage de la Grande Motte, ils n'ont rien mangé depuis 3 jours. / © F3LR
Les curistes en balade sur la plage de la Grande Motte, ils n'ont rien mangé depuis 3 jours. / © F3LR

10 à 15 000 français pratiquent le jeûne au moins une fois par an. En Allemagne où le jeûne thérapeutique est remboursé par le système de santé, ils sont 15 millions ! Le Languedoc-Roussillon n'échappe pas à cette mode : on croise désormais des "curistes" sur les plages héraultaises.

Par Isabelle Bris

Au programme : deux heures de marche au grand air, au bord de l'eau.

15 curistes sont venus à la Grande Motte pour rompre avec leurs habitudes alimentaires. Et ça commence avec le petit déjeuner qui a été rayé de la carte.

Certains, devenus accro au jeûne, en sont à leur huitième cure, même à 70 ans passés.

La science commence tout juste à explorer les vertus médicales du jeûne. Des études pratiquées sur des souris montrent que le jeûne affaiblit les tumeurs cancéreuses et améliorent la chimiotérapie. Mais pour les nutritionistes il est trop tôt pour en tirer des conclusions.

Cure de jeûne à la Grande Motte
Reportage : J.Gaussen et S.Taponier




Le jeûne, toute une histoire

Trois cents ans avant notre ère, Hippocrate, l’un des pères de la médecine occidentale, envisageait déjà le jeûne comme une thérapie, une façon de soigner ses petits maux.

De nos jours, le jeûne est carrément à la mode : chaque année, les magazines féminins proposent un nettoyage de printemps pour le corps, à l'automne ce sont les magasins bio qui s'y mettent en proposant des cageots entiers pour cures de raisin.

Autrefois forme de privation liée aux convictions religieuses, le jeûne est devenu synonyme d'une simple diète pour soigner le corps et raviver son énergie.

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus