Grêle et orages : des dégâts dans les vignes de l’Aude, des cumuls de pluie inhabituels dans le Gard et l’Hérault

C’est un coup dur de plus pour de nombreux viticulteurs dans l’Aude. Déjà fortement touché par la crise du coronavirus, voilà que la météo s’en mêle. La grêle a abîmé des vignes des Hautes-Corbières. Ailleurs, ce sont les cumuls de pluie qu’ont remarqué les météorologues.

© Maxppp / MEDIA DRUM WORLD/MAXPPP
Des paysages tout blancs, et des trombes d’eau. Ce lundi 27 avril, un violent orage de grêle est tombé sur les Hautes-Corbières, avant de descendre jusqu’à la plaine du narbonnais. De gros grelons et de fortes précipitations, environ 50 mm d’eau, se sont abattus sur les vignes du secteur de Talairan, Tournissan et Saint-Pierre-des-Champs.

 Toutes les nouvelles pousses sont cassées à 90 % dans certaines parcelles , souligne Nathalie MAILHAC, responsable du pôle viticulture à la Chambre d’Agriculture de l’Aude.

D’autres pieds de vignes ont littéralement été noyés.
De fortes précipitations ont inondé les vignes des Hautes-Corbières dans l'Aude le 27 avril 2020.
De fortes précipitations ont inondé les vignes des Hautes-Corbières dans l'Aude le 27 avril 2020. © Mélodie Ventresque

Un cocktail pluie/grêle qui a continué à progresser dans un couloir vers Bizanet, faisant aussi au passage quelques dégâts dans les Corbières, jusqu’au massif de la Clape. Un premier bilan est en cours, mais on déplore d’ores et déjà des impacts sur les vignobles du côté de Tuchan, Paziols, Durban et Villeneuve-les-Corbières.
Un relevé rapide fait état pour l’heure de 100 à 200 hectares abîmés par ces intempéries dans l’Aude.

 
La vigne touchée par la grêle
La vigne touchée par la grêle

De leur côté, les habitants des communes touchées ont été surpris de voir leurs jardins fleuris subitement recouverts d’un tapis blanc en cette fin avril, comme en témoigne cette photo postée sur le site local Suivi Météo Aude 11
 

Dans le département de l’Aude, environ 2300 impacts de foudre ont été relevés par l’Observatoire Keraunos. 
La région Occitanie a subi sa journée la plus orageuse depuis le 1 janvier 2020 avec 3355 impacts d'orages.
 

Ces violents orages ont ensuite circulé entre l’Hérault et le Gard.
Comme l’explique Méteo France,

Les précipitations ont été remarquables pour la saison. Les plus forts cumuls ont été enregistrés entre Nîmes et Montpellier. Il est tombé en quelques heures l'équivalent d'un mois de pluie à Prades-le-Lez avec 71,1 mm à deux mois de pluie à Sommières avec 135 mm.


Des pluies d’une intensité peu courante à cette période de l’année, alors que les épisodes méditerranéens ont plutôt lieu de la fin de l'été à l'hiver, soulignent les spécialistes de la météo.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives archives archives archives archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter