En Haute-Garonne, l'UMP se refuse à donner des consignes de vote pour le second tour

La fédération UMP de Haute-Garonne, battue sèchement dans 8 cantons du département se refuse ce lundi à donner des consignes de vote dans les 7 cantons où la gauche affrontera le Front National au second tour des élections départementales.

Au bureau de vote de Pechabou (31) le 22 mars 2015.
Au bureau de vote de Pechabou (31) le 22 mars 2015. © Karine Pellat / France 3 Midi-Pyrénées
Malmenée au premier tour malgré une alliance inédite avec l'UDI et le MODEM, l'UMP n'a pas réussi son pari en Haute-Garonne. Elle s'incline dans 8 cantons sur 27 dès le premier tour des élections départementales. Et se refuse ce lundi à donner des consignes de vote à ses électeurs pour les 7 duels qui verront un binôme du Front National affronter la gauche dimanche prochain. 

Personne à l'UMP de Haute-Garonne n'était pressé de s'exprimer sur l'attitude à conseiller à ses électeurs. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, président de la fédération et Laurence Arribagé, députée UMP et secrétaire départementale sont restés muets sur la question. Finalement, c'est Xavier Spanghero, vice secrétaire de la fédération qui a fait connaître la position départementale dans un cours message : "au niveau local, nous ne donnerons pas de consigne supplémentaire car de concert nous considérons que les candidats ne sont pas propriétaires des voix des électeurs qui eux sont parfaitement adultes et responsables."
durée de la vidéo: 01 min 33
pas de consigne de vote pour l'UMP en Haute-Garonne


Retrouvez ici notre dossier complet sur les élections départementales en Midi-Pyrénées

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter