[Feuilleton] Dans les coulisses de l'hypermarché de Blagnac

Fait-maison, service, choix, l'hypermarché de Blagnac doit avant tout son succès à son organisation millimétrée et à des choix variés proposés aux clients.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Symboles de la grande distribution autant que de la société de consommation, les hypermarchés ont un fonctionnement méconnu et un peu opaque. L'hypermarché de Blagnac a ouvert ses portes à une de nos équipes pour un voyage au coeur des coulisses de ce grand magasin. 

Episode 1 : La grande surface est encore fermée. Derrière, tout un monde s’active. Et les produits maison se mitonnent. Le lundi matin, il faut aller très vite pour réapprovisonner tous les rayons vidés par les clients durant le week-end. Loin d'être aléatoire, la mise en place répond à des procédures bien rôdées. 

Le lundi matin, dans les rayons de l'hypermarché, tous les employés s'activent. Il faut remplir tous les étalages avant que les clients n'arrivent. ©France 3

Episode 2 : Côté poissonerie et boulangerie, le rituel est le même. Les étals doivent être prêts pour accueillir poissons frais, pain, plats cuisinés....
De la boulangerie à boulangerie, Il faut être très matinal pour préparer les produits avant l'arrivée des clients.

Episode 3 : Le rayon traiteur propose une quarantaine de plats. L'hypermarché forme les équipes du magasin à cette cuisine de qualité avec l'aide de chefs étoilés. Côté pâtisserie, l'exigence est la même. 
Du rayon traiteur au rayon pâtisseries, l'exigence de qualité est la même. Le but : proposer sans cesse des nouveautés aux clients

Episode 4 :  Le Drive, c'est 1200 commandes traitées en 2 jours. Dans les entrepôts, tout est fait pour que les préparateurs aillent vite. La standardisation des tâches permet de maintenir des statistiques irréprochables et de slalomer au milieu de 87 000 références. 
Le Drive c'est 1200 commandes traitées en 2 jours, parmi 87000 références