• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La commune de Saint-Jean (Haute Garonne) repousse les pesticides à 50 mètres des habitations

Désormais, à Saint Jean, l'épandage de pesticides est interdit à moins de 50 mètres des habitations / © MaxPPP
Désormais, à Saint Jean, l'épandage de pesticides est interdit à moins de 50 mètres des habitations / © MaxPPP

Le député Gérard Bapt a annoncé samedi la signature d'un arrêté municipal interdisant l'épandage de pesticides à moins de 50 mètres d'un îlot d'habitation dans la commune de Saint-Jean (Haute-Garonne), dont il est premier adjoint.

Par Vincent Albinet

"Il s'agit d'agir pour la sécurité sanitaire, notamment des femmes enceintes et des jeunes enfants à l'occasion des activités agricoles", écrit Gérard Bapt dans un communiqué, où il est précisé que l'arrêté a été signé "à l'occasion de la fête de la nature et de la biodiversité".

L'arrêté, signé par la maire Marie-Dominique Vezian et le premier adjoint, doit cependant être examiné par la préfecture avant de pouvoir entrer en vigueur dans cette commune de quelque 10.500 habitants.

"Selon le code des communes, le maire est responsable de la salubrité publique, et on considère que cela relève de la salubrité publique, avec ce que l'on sait maintenant des effets sanitaires [des pesticides], précise le médecin de profession Gérard Bapt.

Un autre arrêté municipal interdisant "l'emploi d'herbicides dans les fossés collecteurs des eaux pluviales" va être pris, selon le communiqué, afin "d'agir pour la biodiversité".

En juin 2009, Gérard Bapt, alors maire de Saint-Jean, avait pris un arrêté interdisant la vente et l'utilisation de biberons contenant du bisphénol sur sa commune. Cette substance, considérée comme un perturbateur endocrinien, est bannie des biberons français depuis 2010 et des contenants alimentaires depuis le 1er janvier.

Fin avril, la préfecture de la Gironde a pris un arrêté restreignant l'épandage de produits phytosanitaires sur les vignes, à proximité des écoles et lieux fréquentés par des enfants ainsi que des établissements de santé.

Voir le reportage de Julie Valin et de Frédéric Desse :
Saint-Jean se protège des pesticides
Un arrêté municipal interdit désormais l'épandage de pesticides à moins de 50 mètres des habitations dans la commune haut-garonnaise de Saint-Jean.

Sur le même sujet

Gilets jaunes : ambiance "bon enfant" à Aimargues dans le Gard

Les + Lus