3e ligne de métro à Toulouse : quatre statues du monument aux combattants démontées avant son grand déplacement

Le monument aux combattants de Toulouse sera déplacé cet été pour permettre les travaux de la future station François Verdier de la 3ème ligne de métro. Pour sécuriser l'opération, les quatre statues qui surplombent l'édifice ont été enlevées ce 24 avril 2023.

L'opération était spectaculaire et délicate. Ce 24 avril 2023, les quatre statues positionnées aux angles du monument aux combattants des allées François Verdier ont été enlevées une par une avec d'infinies précautions.

Après avoir été sciés au fil de diamant, les quatre trophées, qui pèsent sept tonnes chacun, ont été descendus sur la terre ferme à l'aide d'une grande échelle. 

1ère étape avant le grand déménagement

L'enlèvement des quatre trophées n'est qu'une étape avant le déplacement du monument aux combattants. Pour permettre le chantier de la future station de métro, l'édifice de plus d'un millier de tonnes, va être déplacé de quelques mètres. C'est le cabinet d'architecte Arc&Sites qui est en charge de cette opération inédite. 

Nous procéderons en juillet prochain au déplacement du monument sur quelques mètres grâce à 8 plateformes équipées de 40 roues chacune. Puis l'édifice fera une rotation de 90% pour être stocké sur place sur une plaque en béton pendant la durée des travaux.

Rémi Desalbres, architecte du patrimoine agence Arc&Sites

L’ensemble reprendra son emplacement initial en 2027, au-dessus de la nouvelle station de métro François Verdier.

Construit entre 1923 et 1928 par Léon Jaussely en souvenir de l’héroïsme des soldats de la grande guerre, le monuments aux combattants fait partie des édifices remarquables de la ville de Toulouse et est protégé au titre des monuments historiques depuis 2018.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité