Accueil des réfugiés : Jean-Luc Moudenc veut “une réponse coordonnée” des grandes villes de France

Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de l'AMGVF / © MaxPPP
Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse et président de l'AMGVF / © MaxPPP

Le maire LR de Toulouse ne veut pas se prononcer sur l'accueil de familles de réfugiés dans la ville. Il préfère une "réponse coordonnée" des grandes villes de France dont il préside l'association. Il a convoqué une réunion de crise ce mercredi 9 septembre. 

Par Fabrice Valery

Le maire LR de Toulouse Jean-Luc Moudenc a convoqué pour mercredi 9 septembre une réunion de crise de l'association des maires des grandes villes de France (AMGVF) qu'il préside, au sujet de la crise des réfugiés. 

Jean-Luc Moudenc souhaite "une réponse coordonnée" des grandes villes de France, plutôt que des réponses disparates. L'objectif de cette réunion de crise est donc de tenter de trouver une position commune pour les métropoles de France, ce qui n'est pas gagné d'avance en raison de la diversité des sensibilités politiques qui les dirigent. 

Samedi 5 septembre, le maire de Toulouse a expliqué son point de vue sur la crise des réfugiés sur sa page facebook. Il invoque "le sens des responsabilités" et "la plus grande prudence" sur ce sujet. Pour Jean-Luc Moudenc "il ne serait pas prudent de lancer des initiatives isolées", référence à l'appel des 11 maires du sud de Toulouse et du député PS Christophe Borgel pour accueillir des réfugiés dans leurs communes. Enfin, il fait référence à "l'expansion de l'islamisme violent" comme "source de tous ces drames".

Situation des migrants : notre positionNous avons été, comme tous nos concitoyens, bouleversés et horrifiés par la...

Posted by Jean-Luc Moudenc on samedi 5 septembre 2015

Une position qui diffère légèrement de celle de son adjointe, la députée et présidente des Républicains de Haute-Garonne, Laurence Arribagé. Alors que Jean-Luc Moudenc ne se prononce pas sur l'accueil des réfugiés en France, elle indique au site de La Tribune à Toulouse être favorable à l'accueil des réfugiés syriens :

"Il ne faut pas confondre l'immigration illégale, organisée par des réseaux mafieux qui surfent sur la misère des gens, et ces réfugiés qui fuient la guerre dans leur pays. Ne nous trompons pas de sujet. Nous devons stopper l'immigration illégale, mais nous avons évidemment vocation à accueillir ces réfugiés syriens. Ils ne viennent pas profiter de notre système social, ils cherchent une terre d'asile, et la France est une terre d'asile." (Laurence Arribagé à La Tribune-Objectif News)


A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus