Airbus: l'A320neo obtient sa certification en Europe et aux Etats-Unis

Depuis son lancement en décembre 2010, l'Airbus A320neo a conquis 60% de parts de marché / © AFP
Depuis son lancement en décembre 2010, l'Airbus A320neo a conquis 60% de parts de marché / © AFP

L'A320neo, la version remotorisée du best-seller d'Airbus, a obtenu mardi sa certification de la part des organismes d'aviation civile européen et américain pour les appareils dotés de réacteurs Pratt and Whitney, a annoncé l'avionneur européen dans un communiqué.

Par VA.

"L'A320neo équipé des réacteurs Pratt and Whitney est la première variante de la famille NEO à recevoir sa certification", précise le communiqué.

La certification de l'A320neo équipé des "réacteurs CFM aura lieu au cours des mois à venir et celle des A321neo et A319neo dotés des deux options de motorisation se fera en suivant", selon la même source.

"Cette double approbation représente une étape majeure pour Airbus",

a déclaré Fabrice Brégier, le président d'Airbus. "Elle marque la reconnaissance des immenses efforts réalisés par l'ensemble des équipes d'Airbus et Pratt and Whitney, et démontrent que l'A320neo répond à l'ensemble des exigences".

Les appareils de la famille A320neo, des monocouloirs destinés aux liaisons moyen-courrier, "bénéficient des dernières technologies" qui permettront "de réaliser une économie de carburant de plus de 15% dès la mise en service, et de 20% d'ici 2020, suite à l'intégration de nouvelles innovations cabine", a précisé l'avionneur.

Lancé le 1er décembre 2010, l'A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs Pure Power PW1100G-JM de l'Américain Pratt and Whitney, et les LEAP 1A de CFM International, la co-entreprise du français Safran et de l'Américain General Electric.

Selon Airbus, "avec plus de 4.300 commandes reçues de plus de 75 clients depuis son lancement, la famille A320neo a conquis quelque 60% de part de marché".

"L'A320neo a conclu avec succès un programme de certification rigoureux, au cours duquel sa structure et ses systèmes ont été soumis à des essais bien au-delà des limites de calcul pour assurer que l'appareil réponde, voire dépasse, l'ensemble des critères de navigabilité", indique Airbus dans son communiqué

Sur le même sujet

Les + Lus