Airbus : les principaux plans sociaux de ces 25 dernières années

Le plan social qui touche le groupe Airbus en raison de la crise du coronavirus n’est pas le premier. L’histoire du constructeur aéronautique dont le siège est à Toulouse a été marquée par plusieurs restructurations. Retour en chiffres sur les principales étapes.

Entre 12 000 et 15 000 personnes avaient manifesté à Toulouse le 6 mars 2007 contre les suppressions de postes du plan Power 8 chez Airbus
Entre 12 000 et 15 000 personnes avaient manifesté à Toulouse le 6 mars 2007 contre les suppressions de postes du plan Power 8 chez Airbus © E.Cabanis/AFP
Pour faire face à la crise économique liée à l'épidémie de coronavirus le groupe Airbus installé à Toulouse a annoncé un vaste plan de restructuration : 15 000 supressions de postes dans le monde dont près de 5 000 en France. D'après le décompte communiqué aux syndicats cela concernerait 3 500 personnes sur les sites Airbus à Toulouse.

Retour sur les principaux plans sociaux qui ont marqué l'histoire du constructeur aéronautique ces 25 dernières années.
 
En 1995, le groupe Airbus n’existe pas encore. A l’époque c’est le groupe Aérospatiale. Le constructeur aéronautique est en difficulté. Il annonce le 26 octobre qu'il existe un sureffectif de 3 100 personnes, notamment dans ses branches "avions", "espace-défense" et "missiles". Soit 10 % des effectifs globaux du groupe. Selon les syndicats, Aérospatiale a aussi décelé un sureffectif, de l'ordre de 800 personnes, dans sa branche "hélicoptères", qui travaille pour le groupe franco-allemand Eurocopter.

Aérospatiale envisage des mesures de formation et de mobilité ainsi que des pré-retraites. Un peu plus de 3 000 suppressions de postes à l’horizon de 1998, dont un tiers sur le site de Toulouse. Soit environ 1500 salariés sur un total de 8 500 personnes.

En novembre 1995, environ 6000 personnes manifestent sur les pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.

2006 est une année difficile pour le Groupe qui s’appelle désormais EADS. Les difficultés dans la production de l’A380 entraînent des retards de livraison. Les coûts et les charges liés à ces retards poussent la direction d’EADS à mettre en place en février 2007 un plan pour faire des économies car il faut aussi faire face à la baisse du dollar. Le plan est baptisé Power 8. Il prévoit 4 300 suppressions de postes à l’horizon 2010 en France (1100 à Toulouse). L’objectif : réduire les coûts de 2, 1 milliards d’euros par an.
Des départs volontaires ont été facilités essentiellement chez les cols blancs et notamment les services informatiques.


En Novembre 2016, Le groupe Airbus annonce la suppression de 1164 postes en Europe, dont 640 (puis finalement 546) en France. C’est le plan Gemini qui doit permettre d’économiser 310 millions d’euros.
Ce Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) comme il convient désormais d’appeler un plan social se déroule entre juillet 2017 et juillet 2018. Déjà à l’époque comme cette année avec la crise liée au coronavirus, la direction évoque des licenciements secs si elle ne trouve pas assez de volontaires. 236 postes seront supprimés à Toulouse Blagnac, 313 sur le site de Suresnes dans les Hauts-de-Seine qui fermera ses portes mi-2018.

Découvrez la chronologie des principaux plans sociaux chez Aribus ces 25 dernières années sur la frise ci-desssous :
 
Aerospatiale, EADS, Airbus
En octobre 1999 est annoncé la fusion entre Aerospatiale Matra, l’allemand DaimlerChrysler Aerospace et l’espagnol Construcciones Aeronáuticas Sociedad Anónima (CASA) 35.
La nouvelle société européenne prend le nom d’European Aeronautic Defence and Space company (EADS)
En janvier 2014, le groupe européen devient Airbus group et se réorganise en 3 pôles : Airbus (avions civils), Airbus Defense & Space (Cassidian, Airbus Military et Astrium) et Airbus Helicopters (Eurocopter).
en 2017, le constructeur aéronautique et de défense organise une fusion avec sa branche d'aviation commerciale avec désormais une seule dénomination, "Airbus", pour toutes les divisions.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
airbus économie entreprises aéronautique coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter