En un an de mobilisation des gilets jaunes, il y a eu 792 interpellations à Toulouse

Lors d'une manifestation des Gilets jaunes à Toulouse, en décembre 2018. / © REMY GABALDA / AFP
Lors d'une manifestation des Gilets jaunes à Toulouse, en décembre 2018. / © REMY GABALDA / AFP

Lors d’une conférence de presse, le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari, a dressé le bilan judicaire  du mouvement des gilets jaunes, entamé il y a un an, le 17 novembre dernier.

 

Par Corinne Carrière

Même si les gilets jaunes n’ont cessé de dénoncer dans les cortèges, l’excès de zèle des magistrats, le procureur de la république de Toulouse a tenu à souligner ce vendredi la normalité du fonctionnement de la justice. Pour lui, la réponse pénale "s'intégre dans une politique pénale tout à fait habituelle." 

"Il n'y a pas eu de dispositif ou d'instructions spécifiques données en terme de sévérité ou de mode de réponse, les traitements ont été systématiques mais extrêmement diversifiés et adaptés à chacune des personnes soumises". Dominique Alzeari


Au cours de cette conférence de presse où il a dressé un bilan judicaire, le procureur de la république de Toulouse a tenu à rendre hommage aux forces de l’ordre, policiers et gendarmes, pour leur travail sur le maintien de l’ordre et sur la qualité des enquêtes et investigations menées.

Entre 20 et 45 gardes à vue chaque week-end

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, il y a eu entre 20 et 45 gardes à vue chaque week-end.  Au total, la justice a procédé à 792 interpellations en un an avec 663 gardes à vue et 329 personnes déférées.
Pour traiter ce flux d'affaires important, la juridiction a procédé à des renforts de la permanence du parquet.
Le procureur a relevé 135 comparutions immédiates, soit 30% des poursuites et 110 convocations par procès verbal avec placement sous contrôle judiciaire et 190 procédures classées sans suite.

792 affaires ont été traitées et 122 affaires sont en cours d'enquête. Le tribunal a jugé 319 dossiers , 47 peines fermes avec mandat de dépôt ont été prononcées ainsi que 22 relaxes.


Plaintes contre les forces de l'ordre : deux informations judiciaires ouvertes

Au total, 43 procédures contre les forces de l'ordre ont été recensées. 19 ont été classées sans suite et 21 affaires sont en cours d'enquête.
Deux informations judiciaires sont ouvertes pour blessures graves .

Plaintes des forces de l'ordre contre les gilets jaunes

5 gendarmes ont été blessés au cours des manifestations et 177 plaintes de policiers pour blessures ont été recensées. Les policiers ont fait valoir une atteinte à leur intégrité physique.
 

Sur le même sujet

Les + Lus