• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Après l'incendie rue Bayard à Toulouse, une soixantaine de sinistrés attend toujours un relogement

24 heures après l'incendie de l'immeuble de la rue Bayard à Toulouse, où 72 personnes avaient été évacuées des bâtiments, une soixantaine de locataires va passer une nouvelle nuit dans un gymnase des Minimes. Une situation dure à vivre pour les sinistrés.
  / © F3 Occitanie
24 heures après l'incendie de l'immeuble de la rue Bayard à Toulouse, où 72 personnes avaient été évacuées des bâtiments, une soixantaine de locataires va passer une nouvelle nuit dans un gymnase des Minimes. Une situation dure à vivre pour les sinistrés.   / © F3 Occitanie

Un jour après l'incendie de l'immeuble de la rue Bayard à Toulouse, où 72 personnes avaient été évacuées des bâtiments, une soixantaine de locataires va passer une nouvelle nuit dans un gymnase des Minimes. Une situation dure à vivre pour les sinistrés.
 

Par Delphine Gerard

Un jour après l'incendie de l'immeuble rue Bayard à Toulouse qui a fait 20 blessés dont un grave, de nombreux locataires sont toujours en attente de relogement. Sur 72 personnes évacuées, certaines ont trouvé refuge chez des proches, d'autres ont été placées en EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Mais certaines n'ont pas de solutions.

La mairie a ouvert hier déjà le gymnase Toulouse-Lautrec des Minimes pour les sinistrés, où une literie a été installée. Une soixantaine de personnes va y loger cette nuit, encadrée par une dizaine de bénévoles de la Croix Rouge, qui s'occupe de distribuer la nourriture et les couvertures. Deux puéricultrices de la mairie sont aussi présentes auprès des familles, pour s'occuper notamment du bien-être de la quinzaine d'enfants qui dorment sur place.
 
"C'est pas acceptable", témoigne Nikki Tasker, l'une des sinistrées. Ce relogement provisoire risque de se prolonger au moins jusqu'à ce week-end.
Ce vendredi soir, après avoir été soignés au CHU, une dizaine de blessés va trouver refuge au gymnase auprès des autres sinistrés.  

Le reportage d'Emmanuel Wat et Eric Coorevits
Après l'incendie rue Bayard, une cinquantaine de sinistrés attend un relogement
Un jour après l'incendie de l'immeuble de la rue Bayard à Toulouse, où 72 personnes avaient été évacuées des bâtiments, une cinquantaine de locataires va passer une nouvelle nuit dans un gymnase des Minimes. Une situation dure à vivre pour les sinistrés.

Sur le même sujet

Montpellier : des mesures de police administrative pour gérer la mobilisation des Gilets jaunes

Les + Lus