Après le crash de l'A320, Airbus a activé sa cellule de crise à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery

Airbus a activé sa cellule de crise à Toulouse quelques minutes après l'annonce du crash de l'A320 de Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence. 

Airbus a activé à 11h30 ce mardi sa cellule de crise après le crash d'un A320 de Germanwings dans la région de Barcelonnette dans les Alpes de Haute-Provence, a-t-on appris auprès de l'avionneur européen. 

Cette cellule de crise est basée au siège d'Airbus à Blagnac près de Toulouse. Elle est composée de 10 à 15 personnes qui sont issus de tous les secteurs et est installée dans une salle équipée de tous les moyens de communication moderne :
La mission de cette cellule de crise est, selon Airbus, de récupérer, vérifier et valider toutes les informations pouvant aider à l'enquête et éventuellement d'envoyer sur les lieux du crash des spécialistes, si les enquêteurs du Bureau Enquêtes et Accidents (BEA) le souhaitent. 

Le président d'Airbus, l'allemand Tom Enders, a confirmé sur les comptes officiels du groupe sur les réseaux sociaux le souhait d'Airbus de travailler au plus près des enquêteurs et comprendre les raisons du crash :