Chauffage, indemnité télétravail, extinction des éclairages : ce qu'il faut savoir du plan de sobriété énergétique

Publié le
Écrit par Nisrine Manai .

Ce jeudi 6 octobre 2022, le gouvernement a présenté une liste de mesures misant sur la responsabilité de chacun pour passer un hiver sans coupure d'électricité. Voici les détails de ce plan de sobriété.

" Je baisse, j'éteins, je décale" , tels sont les mots d’ordre que le gouvernement espère imprimer dans tous les esprits des Français après la présentation de son plan de sobriété énergétique. Ce 6 octobre, l'exécutif a convié près de 400 personnes pour dévoiler cette nouvelle feuille de route, chiffrée à 800 millions d’euros. L'objectif : passer un hiver sans coupure d'électricité dans un contexte où le gaz s'est raréfié avec la guerre en Ukraine.

Baisse de la température du chauffage et de l’éclairage, aide au covoiturage, coupure de l’alimentation des ballons d’eau chaude, chèque énergie… Tous les moyens sont bons pour baisser la consommation d’énergie de 10% d’ici deux ans, et à plus long terme, atteindre l’indépendance énergétique.

Ces mesures reposent sur la bonne volonté et poussent le gouvernement à s'engager un peu plus dans sa lutte contre le réchauffement climatique. "Une urgence pour notre planète qui s'assèche et qui brûle", a lancé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, en ouverture de la présentation de ce nouveau dispositif. Découvrez les principales mesures à retenir.

Plus de télétravail, moins de chauffage

En première ligne, les entreprises et les administrations devront donner le ton. Le gouvernement encourage les employeurs à favoriser le télétravail, jusqu’à 4 jours par semaine. Résolution qui s'accompagne d’une revalorisation de l’indemnisation télétravail journalière qui passera de 2,50 à 2,88 euros, soit une augmentation de 15%.

Dans les bureaux et les bâtiments, le chauffage devrait être ramené à 19 ou 18° en fonction de l’approvisionnement en électricité à l'instant T. Une baisse qui permettrait d’économiser jusqu’à 16% de la consommation de chauffage. Le gouvernement souhaite également supprimer l’obligation d’accès à l’eau chaude dans les bureaux, le ballon d’eau chaude étant l’un des appareils les plus gourmands en énergie.

Une charte réunissant 15 mesures s'inscrivant dans cette dynamique sera proposée par le gouvernement aux entreprises qui souhaitent s'engager pleinement. Un ambassadeur sobriété sera alors nommé dans les structures participantes pour veiller au respect de leurs engagements.

Les foyers exemplaires récompensés

L'exécutif a décidé de miser sur la responsabilité des citoyens. Pour atteindre cet objectif, chacun devra faire sa part. Une campagne de communication baptisée Chaque geste compte, qui sera lancée ce lundi 10 octobre, permettra aux Français d’identifier ces petits gestes du quotidien qui ont un réel impact sur la consommation d’énergie. Parmi eux : limiter le chauffage à 19° dans les salles de vie contre 17° pour les chambres. L’installation de thermostats programmables est fortement conseillée pour faciliter cette gestion.

Autre conseil : utilisez les appareils énergivores en dehors des tranches horaires qui connaissent des pics de consommation d’électricité. Parmi eux, le ballon d’eau chaude qui consommerait 1 676 kWh/ an, soit 16,6 fois plus qu’un lave-linge. Cette limitation pourra être imposée par les fournisseurs d’électricité autorisés à suspendre l'alimentation électrique des ballons d'eau chaude de midi à 14 heures. Enedis a déjà fait un pas dans ce sens.

Pour les bons élèves, un "bonus sobriété", déjà proposé par certains fournisseurs d’énergie, valorisera les efforts fournis à hauteur d’un montant qui demeure encore inconnu. À cela, s'ajoutent plusieurs aides : 65 euros sont prévus pour revoir sa chaudière, 200 euros pour les personnes se chauffant au fioul et 100 à 200 euros sous forme de chèque énergie seront versés à 40% des foyers les plus modestes comme annoncé au mois de septembre.

Un bonus pour le covoiturage

Autre point important de ce plan : la mobilité. Le gouvernement ne se limite pas à inciter les Français à privilégier les transports en commun à la voiture et à l’avion lorsque cela est possible. L'exécutif prévoit un cadeau pour les nouveaux adeptes du covoiturage. 100 euros devraient être offerts aux utilisateurs fraîchement inscrits sur les plateformes de covoiturage afin d'inciter la pratique des trajets partagés.

Extinction des feux dès 1 heure du matin ?

Le gouvernement a également attaqué une autre source importante de dépense pour les collectivités : les éclairages. Lampadaires, enseignes, publicités lumineuses ou encore stades pourraient être privés de lumière dès 1 heure du matin. Un décret récemment paru permet d’ores et déjà aux maires de réduire les sources d’éclairage sur leur territoire. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité