Chute de neige, rocade obstruée et métro perturbé : le réveil difficile de Toulouse

Ce jeudi matin, près du palais de justice de Toulouse / © F. Valéry
Ce jeudi matin, près du palais de justice de Toulouse / © F. Valéry

Prenez trois centimètres de neige et ajoutez-y une rocade pas encore remise en service après la manifestation des agriculteurs et un métro Ligne A partiellement interrompu. Il n'en faut pas plus pour... paralyser, encore une fois, la 4ème ville de France. 

Par Fabrice Valery

Le paysage est de carte postale : Météo-France avait prévu quelques flocons à Toulouse dans la nuit de mercredi à jeudi. Il est en fait tomber entre trois et quatre centimètres de neige fraîche sur la ville rose. Un peu plus dans le sud du département de la Haute-Garonne.  Heureusement, la neige n'a pas tenu sur les chaussée : uniquement sur les pelouses, les voitures et les toitures. 

De quoi, en théorie, ne pas trop perturber la circulation dans la capitale régionale ce jeudi matin ! Sauf que ces éléments naturels se sont ajoutés à des situations déjà compliquées depuis la veille : alors que les agriculteurs qui avaient totalement bloqué la rocade de Toulouse mercredi après-midi n'en sont partis qu'en milieu de nuit, le périphérique n'était pas totalement rendu à la circulation ce jeudi matin : les opérations de nettoyage et de réparations, par exemple des glissières de sécurité, ont été plus longues que prévues... et gênées par les chutes de neige !

Enfin, la ligne A du métro, était partiellement interrompue ce jeudi matin : la partie aérienne du métro, entre Balma-Gramont et Jolimont ne fonctionne pas "en raison d'un problème technique, pour une durée indéterminée", selon Tisséo

Sur le même sujet

Les agriculteurs d'Occitanie obtiennent gain de cause au ministère sur les zones défavorisées

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés