Climat : le collectif Dernière Rénovation rhabille des statues à Toulouse avec des messages politiques

Les militants du collectif Dernière Rénovation ont rhabillé plusieurs statues la nuit dernière dans la ville rose, avec des messages revendicatifs, portant sur la retraite et surtout le climat.

L'action a été menée dans la nuit de jeudi à vendredi à Toulouse. Des militants de Dernière Rénovation ont revendiqué "l'habillage" de plusieurs statues toulousaines recouvertes d'un drap ou d'un tee-shirt avec des messages d'alerte sur l'inaction climatique.

L'opération a été menée dans 11 villes de France (outre Toulouse, à Paris, Lyon, Tours, Bordeaux, Montpellier, Grenoble, Chambéry, Lille, Strasbourg et Limoges).

Entrer en résistance contre l'inaction du gouvernement

Les inscriptions évoquent l'urgence de trouver des solutions contre le réchauffement climatique : , “Macron, des années d’Histoire t’observent“, “Cette statue ne mourra pas de soif. Nous si“.

"Une manière de rappeler aux yeux de tous notre responsabilité collective à ce moment de l’Histoire", détaille dans un communiqué le collectif qui appelle les Français à "entrer en résistance civile face à l’inaction gouvernementale."

Le climat se dérègle malgré les alertes incessantes

Dernière Rénovation poursuit en expliquant qu'entre "la canicule de cet été et la sécheresse hivernale, le territoire français est lacéré par un climat qui se dérègle à mesure que nos dirigeants continuent de refuser d’agir, malgré les alertes incessantes des dernières décennies."

Cette action nocturne fait également allusion au débat sur les retraites. L'un des messages apposés sur les statues toulousaines demande à Emmanuel Macron s'il faudra "attendre 64 ans pour avoir un rendez-vous".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité