Cet article date de plus de 3 ans

La colère des taxis toulousains, victimes d'agressions

En dix jours, deux chauffeurs de taxis toulousains ont été les victimes d'agressions sur la voie publique. Vendredi 22 septembre, leurs représentants ont réclamé à la police davantage de moyens alloués à leur sécurité. 
Les chauffeurs de taxis envisagent des actions pour se faire entendre.
Les chauffeurs de taxis envisagent des actions pour se faire entendre. © France 3 Occitanie
Ils en ont assez de faire office de punching-ball et le font savoir...

Les taxis toulousains sont en colère. Mardi 19 septembre, une conductrice de taxi a été prise à partie par un chauffeur indépendant, à proximité d'une clinique. 
Quelques jours plus tôt, c'était un piéton qui avait agressé un taxi devant la gare Matabiau. Avec pour conséquence, un coude, un poignet et un nez cassés.

Deux incidents qui ont mis le feu aux poudres, dans un contexte déjà très tendu entre les taxis traditionnels et les chauffeurs de VTC.

Leurs représentants avaient rendez-vous, ce vendredi, à la police pour dénoncer le manque de moyens mis en place pour assurer leur sécurité. Aucune solution n'a pour le moment été trouvée. Les chauffeurs de taxi de la ville rose envisagent donc des actions à venir pour, disent-ils, "faire bouger les choses et enrayer l'escalade de la violence". 

Voir le reportage de Martin Vanlaton et Eric Foissac, de France 3 Occitanie : 

durée de la vidéo: 01 min 43
Toulouse : colère des taxis suite à des agressions


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
taxi économie transports faits divers