Coronavirus : début de ramadan dans le confinement

Le ramadan a commencé ce vendredi en plein confinement. A la mosquée de Colomiers près de Toulouse les prières sont retransmises sur internet. Le conseil régional du culte musulman a rappelé que les fidèles devaient s'adapter à la situation et rester à la maison.
En raison du confinement, la prière à la mosquée de Colomiers près de Toulouse est retransmise sur Youtube
En raison du confinement, la prière à la mosquée de Colomiers près de Toulouse est retransmise sur Youtube © D.Gérard/FTV
Confinement oblige comme dans tous les lieux de culte, il n'y a pas d'office célébré dans les mosquées. Et le ramadan vient de commencer ce vendredi. 
A Colomiers, près de Toulouse, une caméra a donc été installée dans la salle de prière de la mosquée permettant aux fidèles de se recueillir depuis leur domicile. Les années précédentes on comptait sur place près de 1 000 personnes par jour pendant le mois du ramadan.

L'imam explique : 

La prière retransmise sur youtube peut aider les familles, leur éviter une coupure nette avec leurs habitudes et les encourager à rester chez elles.

"C'est une épreuve dans l'épreuve", reconnait un habitant de Colomiers. Comme "un retour au source" pour ce musulman pratiquant. "Sans la famille, sans les amis et sans la communauté muslmane de Colomiers on se sent un petit peu seul", confirme son épouse.
 

"Ne pas inviter les voisins ou la famille à partager le repas du soir"

Abdellatif Mellouki, le porte parole du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de l'ex région Midi-Pyrénées rappelle que les fidèles doivent s'adapter à la situation liée au coronavirus et aux mesures de confinement mises en place.

"Habituellement lors de cette période, précise-t-il, la fréquentation des mosquées est multipliée par deux. Les gens qui n'ont pas l'habitude de pratiquer viennent souvent à la mosquée pendant le ramadan, en famille, pour célébrer, se rencontrer, discuter et vivre des moments conviviaux mais cette année ce ne sera pas le cas. Les gens doivent rester à la maison en famille et ne pas inviter de voisins ou de famille proche à partager le repas du soir."

Dans la religion musulmane la vie prime sur les pratiques religieuses et c'est pour cela que préserver la vie c'est plus important que d'aller faire la prière collective.

Abdellatif Mellouki porte parole du CRCM.


Enfin il rappelle les consignes : Covid ou pas, les personnes malades, les femmes enceintes, les femmes qui allaitent, les personnes âgées ou les enfants ne sont pas obligés de respecter le jeûne. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société coronavirus - confinement : conseils pratiques ramadan religion