Covid-19 : explosion de l'épidémie en Occitanie, voici où sont recommandés le masque et les gestes barrières

Publié le
Écrit par Marion Meyer et Emmanuelle Gayet

En une semaine, le nombre de nouvelles contaminations a explosé en Occitanie. Face à cette reprise de l'épidémie, l'Agence régionale de santé rappelle l'importance des gestes barrières, du dépistage et de la vaccination.

Avec l'arrivée des beaux jours, nous l'avions presque oublié. Mais le Covid-19 est toujours là et pourrait même nous gâcher l'été. Depuis début juin, une reprise de l'épidémie se dessine. Dans notre région, en une semaine, le nombre de cas détecté a augmenté de 64% : en moyenne, 7.100 patients sont testés positifs chaque jour selon l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie (ARS).

Désormais, on compte plus de 700 nouveaux cas pour 100.000 habitants. "Les indicateurs virent au rouge et il est urgent de nous mobiliser pour éviter une nouvelle vague épidémique cet été en Occitanie", alerte l'établissement public dans un communiqué.

La Haute-Garonne est particulièrement touchée : elle est le 5e département français avec la plus forte incidence et le premier en Occitanie.

Pour lutter contre cette reprise de l'épidémie, l'ARS et la préfecture de la Haute-Garonne rappellent les bons gestes à adopter : aérer les pièces plusieurs fois par jour, respecter les distances sociales et se laver les mains régulièrement. Les autorités recommandent également de continuer à porter le masque, notamment dans les établissements de santé, les transports ou les lieux clos.

Rappel des règles d'isolement et de vaccination

Le nombre d'hospitalisations liées au Covid est également en hausse : 1.221 personnes sont actuellement hospitalisées dont 61 en services de réanimations et soins critiques.

L'ARS Occitanie rappelle l'importance de la vaccination.

En Occitanie, les 3/4 des plus de 60 ans ont bénéficié d’une première dose de rappel vaccinal. Il est essentiel aujourd’hui que tous reçoivent rapidement une deuxième dose de rappel, car celle-ci permet de faire remonter à un bon niveau la protection contre les formes graves.

ARS Occitanie

Elle invite chacun a vérifié son schéma vaccinal et appelle les personnes âgées de plus de 60 ans à faire leur 2e dose de rappel (4e injection). 

Et même vacciné, ne pas oublier de se faire dépister "au moindre doute", insiste les autorités. "En cas de résultat positif, le respect des consignes d’isolement est tout aussi essentiel pour casser les chaînes de contamination. Ces règles d’isolement relèvent de la responsabilité de chacun d’entre nous : chaque fois que c’est nécessaire, s’isoler permet de ne pas gâcher les activités estivales de ses proches et de tous les autres", martèlent-elles.

De son côté, le gouvernement n'a pas pour l'heure pas donné de nouvelles restrictions. La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a toutefois demandé aux Français de remettre le masque lorsqu'ils empruntent les transports en commun. La Première Ministre, Elisabeth Borne, a quant à elle réuni les préfets et directeurs des agences régionales de santé mardi 28 juin pour "faire un point de la situation sanitaire sur l'épidémie".

Face à cette reprise de l'épidémie, le gouvernement pourrait rétablir certaines restrictions. Selon un avant-projet de loi, le gouvernement pourrait prochainement mettre en place un pass-sanitaire aux frontières.