Covid : 50 résidents sur 88 sont positifs au coronavirus à l'Ehpad de l'Isle-en-Dodon

Situation difficile dans l'Ehpad du Faux Bourg Saint-Adrien à l'Isle-en-Dodon  en Haute-Garonne. Les cas positifs au Covid-19 ne font qu'augmenter. Selon l'ARS, 50 résidents sur les 88 de la maison de retraite ont été testés positif au Covid, ainsi qu'un tiers du personnel soignant.

50 résidents sont positifs au Covid-19 à l'Ehpad du Faux Bourg Saint-Adrien à l'Isle-en-Dodon.
50 résidents sont positifs au Covid-19 à l'Ehpad du Faux Bourg Saint-Adrien à l'Isle-en-Dodon. © Ehpad Faux Bourg Saint-Adrien / Web

La situation ne fait qu'empirer dans l'Ehpad du Faux Bourg Saint-Adrien de l'Isle-en-Dodon (Haute-Garonne). "Pour l’instant le cluster n’est pas maîtrisé puisque l’évolution est en cours. Toutes les mesures ont été prises mais, personne peut vous dire aujourd’hui si il sera maîtrisé demain", souligne Laurent Poquet, directeur départemental ARS Haute-Garonne.

Depuis ce lundi 18 janvier, les cas positifs au Covid-19 ont largement augmenté. Selon l'ARS, l'agence régionale de santé, 50 résidents sur les 88 de la maison de retraite ont été testés positif au Covid, ainsi que 20 personnels soignants sur la soixantaine que compte l'établissement.

On a une situation bien "clusterisée", puisque on a 50 résidents qui sont positifs et 20 personnels positif au Covid-19. Quatre résidents sont hospitalisés et on déplore deux décès.

Laurent Poquet, directeur départemental ARS Haute-Garonne

L'ARS travaille en commun avec la plateforme Covid PA (Personnes Agées) qui sont des gériatres du CHU et avec l'établissement pour permettre de suivre et d'apporter des réponses le plus rapidement possible.

On a un processus bien rodé maintenant, on a une triangulation entre l'ARS, la plateforme Covid PA et l'Ehpad concerné. Cela permet de vérifier les conditions d'hygiènes et les conditions de prises en charge des patients.

Laurent Poquet, directeur départemental ARS Haute-Garonne

Concrètement, "cela permet de mobiliser plus de personnes, de rappeler les protocoles et d’intégrer les médecins traitant dans le processus", précise Laurent Poquet.

Médecins sans frontières en renfort

Médecins sans frontières a aussi été mobilisé en soutien et propose des renforts.

MSF, c’est un appui pour l’aide à la coordination de la crise, la mise en place des directives sanitaires au niveau de l’établissement, un appui organisationnel dans la gestion, la protection et du contrôle de l’infection avec un soutien psychologique pour les soignants.

Laurent Poquet, directeur départemental ARS Haute-Garonne

Protocole d’hygiène encore plus important

Une organisation est mise en place par secteur pour patient Covid, "la difficulté que l’on a, c’est que dans le lot, il y a des patients négatifs et ils vivent la même situation que les patients positifs", insiste Laurent Poquet de l'ARS. 

Le suivi de ces patients va se faire au fil de l’eau puisque les patients ne se déclarent pas tous en même temps. Cela serait trop facile. On va donc les tester avec un test PCR tous les 7 jours, pour suivre l’évolution.

Laurent Poquet, directeur départemental ARS Haute-Garonne

L'Ehpad du Faux Bourg Saint-Adrien de l'Isle-en-Dodon avec ses 88 résidents n'avait pas eu de cas positif depuis le début de la crise sanitaire.

 

Les objectifs des plateformes Covid PA sont ;

  • Optimiser la filière et les soins des résidents,
  • Limiter le recours aux urgences et éviter le passage aux urgences si était posée l’indication d’une hospitalisation,
  • Favoriser le maintien en EHPAD ou à domicile,
  • Aider à la prise de décision, notamment lorsqu’il s’agit de réflexion éthique,
  • Faciliter la tâche des professionnels des ESMS PA,
  • Mobiliser, en tant que de besoin, les ressources nécessaires pour la prise en charge des personnes âgées Covid+ (équipe mobile de gériatrie).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société