COVID. Un "masque sportif labellisé" à l'étude pour permettre une réouverture des salles de sport

Les salles de sport fermées depuis la fin octobre 2020 devaient rouvrir ce 20 janvier. L’évolution de la situation sanitaire n’étant pas favorable, la date de réouverture est repoussée. Peut-être un espoir toutefois avec la validation de "masques sportifs" par les autorités sanitaires.

 

En attente d'une date de réouverture, les salles de sport espèrent avoir le feu vert prochainement avec la validation par les autorités sanitaires de "masques sportifs"
En attente d'une date de réouverture, les salles de sport espèrent avoir le feu vert prochainement avec la validation par les autorités sanitaires de "masques sportifs" © Vincent Michel / MaxPPP

L’espoir puis la désillusion… Compte tenu de l'évolution défavorable de la situation sanitaire en France, le gouvernement a décidé de maintenir la fermeture des salles de sport - la réouverture était initialement prévue pour ce 20 janvier - et l'interdiction de la pratique sportive en intérieur (club, gymnase...) pour les adultes. "Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd'hui fermés, le resteront encore jusqu'à la fin de ce mois", a indiqué le Premier ministre, Jean Castex.

Le couperet est tombé mais il y a peut-être encore une lueur d’espoir d’ouverture prochaine pour les sportifs et gérants de salles de sport. Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux sports, a annoncé qu’un masque spécial, dédié à la pratique du sport, était actuellement à l'étude. 

Un masque pour sportifs en cours de développement

Ce masque, qui protègerait de la Covid-19, conjuguerait une forte capacité de filtration, la respirabilité, le confort et le maintien sur le visage pendant le mouvement. Développé par Decathlon, la marque confirme travailler sur le projet depuis l’été dernier, à la fois en laboratoire sur les textiles et avec la collaboration d'experts et de sportifs. 

Decathlon et ses équipes de conception, basées à Lille, travaillent depuis quelques mois en collaboration avec l’AFNOR, le Ministère des Sports, l’Union Sport et Cycle ainsi que différents représentants de l’Industrie du textile, dans le but de co-concevoir ce masque barrière à usage sportif.

L’enjeu majeur de ce produit est de permettre la pratique du sport avec un masque barrière, en apportant au sportif une certaine aisance grâce à un masque respirant et avec les mêmes caractéristiques de filtration"

Service Communication de la marque Decathlon

Raphaël Dubi, responsable du développement chez Decathlon, a par ailleurs indiqué à France Info qu'"il a une structure qui permet de ne pas l'avoir dans la bouche, il se maintient assez bien, et même en respirant très fort, il ne rentre pas dans la bouche".

Décathlon confirme être actuellement en phase de test sur des prototypes. 

« Pour une référence classique, le développement produit nécessite 18 mois. Cela devrait être plus rapide pour ce masque sportif » indique le service communication de Decathlon France. 

En attente de validation Afnor

Toutefois, pas de commercialisation imminente. Ce masque pour sportifs est en attente d'une validation par l'Afnor, l'Association française de normalisation. 

« Si on arrive à avoir ce masque, cela permettra aussi la réouverture des salles de sport et la reprise des activités pour les mineurs et les adultes en milieu fermé » a indiqué Roxana Maracineanu, au Figaro. « On se donne un délai de deux semaines pour voir si les mesures prises avec le couvre-feu à 18h et l'arrêt de certaines activités vont avoir un impact sur les chiffres », a ajouté la ministre déléguée aux sports.

Un masque "spécial" pour sauver les salles de sport

L’espoir renaît toutefois un peu aussi pour les gérants de salles de sport indoor qui ont dû fermer leurs salles depuis des mois. Olivier Marinx, gérant de 11 salles d’escalade en France, dont 3 en Haute-Garonne (Portet-sur Garonne, Montaudran, Saint Martin du Touch), confie en avoir gros sur le coeur. En avril dernier, alors qu’il ouvrait la plus grande salle d’escalade indoor de France, il est contraint de fermer dans la foulée. Après 6 mois de fermeture, le trou se creuse. 

On a 3,8 millions d’emprunt pour un chiffre d’affaires de 5 millions…. quand l’argent rentre ! En 2020, on a fait 2,4 millions de moins!

Olivier Marinx, gérant de 11 salles d'escalade Altissimo

Il ajoute : "Si on ouvre à nouveau en juin, on a de la chance ! J’ai de plus en plus de mal à en parler, ce qui m’insupporte, c’est l’injustice. Je n’ai rien contre le fait d’aller chez Ikea mais la logique du gouvernement est incompréhensible!"

Un masque pour sportifs, j’applaudis des deux mains. Mais est-ce qu’un masque va suffire à convaincre le gouvernement ?!

Olivier Marinx, gérant de 11 salles d'escalade Altissimo

Des informations sur l'évolution du développement de ce produit, ses caractéristiques techniques et sa commercialisation seront prochainement communiquées. Il serait question d'une arrivée en magasins courant du mois de mars 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie sport covid-19 santé société recherche