Covid : avec 425 000 vaccinations réalisées en une semaine, le nombre record est battu en Occitanie

Dans la lutte contre le Covid, la mobilisation continue de se renforcer en Occitanie : avec 425 000 vaccinations réalisées en 7 jours, dont 200 000 premières injections, le record a été battu dans la semaine du 17 au 24 juillet, selon les derniers chiffres publiés par l'Agence Régionale de Santé.

Ce qu'on peut baptiser de véritable "dynamique vaccinale" est en oeuvre en Occitanie, depuis l'appel du Président Emmanuel Macron le lundi 12 juillet dernier.

La preuve : avec 425 000 vaccinations réalisées ces sept derniers jours, dont 200 000 premières injections, c'est désormais 4,2% de la population adulte de la région qui est ainsi entrée dans un schéma vaccinal au cours d’une seule semaine.

Pour l'agence régionale de santé (ARS Occitanie) cette accélération de la campagne vaccinale est très encourageante, mais il ne faut pas s'arrêter là.

Elle appelle à ce que cette dynamique se poursuive et s'amplifie dans les semaines à venir, au vu de la situation épidémique qui continue à se dégrader rapidement dans l’ensemble des 13 départements de l’Occitanie :

  • le taux d’incidence a été multiplié par trois en une semaine
  • les hospitalisations repartent à la hausse
  • le "R effectif" a dépassé le chiffre de 2 personnes contaminées par chaque porteur du virus.


Pour se donner les moyens d'amplifier la campagne vaccinale, plus de 200 000 rendez‐vous par semaine ont été ouverts pour réaliser les premières injections et de nouveaux rendez‐vous sont ouverts régulièrement.

Toujours plus de rendez-vous ouverts

Il est encore possible de prendre rendez‐vous dès ce dimanche 25 juillet  dans certains territoires, notamment les Pyrénées‐Orientales et le Tarn, et à compter de lundi 26 dans la plupart des départements.

Les modalités et les horaires sont multiples et diversifiés. L'objectif de cette variété de l’offre, c'est que chacun puisse trouver le rendez‐vous qui lui convient : que ce soit dans un centre de vaccination, chez leurs médecins traitants, dans les pharmacies, les cabinets infirmiers, ou encore lors d'opérations éphémères sans rendez‐vous.