Covid : l’hospitalisation à domicile pour soulager les services hospitaliers à Toulouse

Face à la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus et à l’afflux de patients Covid dans les cliniques et les hôpitaux, il faut faire de la place dans les services pour augmenter le nombre de lits. L’hospitalisation à domicile est l’une des solutions. Exemple à Toulouse.

Une chambre prête à accueillir un patient dans le service réanimation de la clinique Pasteur
Une chambre prête à accueillir un patient dans le service réanimation de la clinique Pasteur © J-P Duntze/FTV
Le service d’hospitalisation à domicile de la clinique Pasteur à Toulouse a été créé en 2005. Il permet de prendre en charge des patients chez eux pour des soins lourds et complexes. Avec l’épidémie de Covid, les demandes sont plus nombreuses et ce service permet de soulager les différents établissements hospitaliers publics ou privés.

François Volpato est diabétique. Il y a environ un an il a dû être amputé des doigts de pieds. Les suites de l’intervention chirurgicale ne sont pas simples. Une infirmière de l’HAD (Hospitalisation à domicile) de la clinique Pasteur à Toulouse vient chez lui tous les deux jours pour les soins de cicatrisation. Un confort reconnait le patient. Il habite à Plaisance du Touch à quelques kilomètres de Toulouse et les soins à domicile lui évitent des déplacements compliqués avec son handicap. "La prise en charge est globale, explique l’infirmière, exactement comme à la clinique". Les médicaments et le matériel sont fournis. Un petit chariot avec les produits nécessaires reste au domicile du patient.
 
Une infirmière et une élève infirmière du service HAD de la clinique Pasteur au domicile d'un patient
Une infirmière et une élève infirmière du service HAD de la clinique Pasteur au domicile d'un patient © FTV

Un service comme à l'hôpital mais à domicile

22 infirmières travaillent à Toulouse pour le service d’Hospitalisation à Domicile (HAD) de la clinique Pasteur. Parmi elles, 4 ont été embauchées en renfort pour faire face aux demandes en hausse depuis l’épidémie de Covid. Le service qui fonctionne 7 jours sur 7, 24 h sur 24 compte aussi 4 infirmières de coordination, 2 médecins coordonnateurs, une psychologue, une diététicienne, une assistante sociale sans compter tout le personnel administratif indispensable pour gérer le suivi des patients. C’est un service qui peut être sollicité par l’hôpital, par une clinique ou par un médecin généraliste.
Historiquement, ce sont des patients en soins palliatifs qui ont commencé à bénéficier de ce type de soins à domicile mais, l’HAD prend aussi en charge des malades qui ont besoin d’antibiothérapie, de chimiothérapie ou de transfusion sanguine par exemple.
 
Matériel du service de l'hospitalisation à domicile de la clinique Pasteur à Toulouse
Matériel du service de l'hospitalisation à domicile de la clinique Pasteur à Toulouse © FTV

Un soutien aussi pour les Ehpad

L’HAD peut aussi intervenir dans les Ehpad ou les maisons d’accueil spécialisées. "Tout le secteur du handicap et du grand âge", précise la directrice du service de la clinique Pasteur.
"Avant le Covid, l'objectif était surtout de permettre aux patients de rentrer chez eux plus rapidement avec une sécurisation du parcours patient exactement comme dans un service hospitalier", explique Anne-Marie Pronost.
"C’est le médecin traitant qui est au centre de la prise en charge et qui organise avec le médecin coordonnateur de la HAD le projet de soin individualisé.
Depuis le Covid, la demande des autorités de santé c’est d’engager la déprogrammation des patients dans les établissements hospitaliers en court séjour afin d'accueillir en réanimation ou ailleurs des patients touchés par le coronavirus. Il faut donc augmenter le nombre d’hospitalisation à domicile."

 

En lien avec le gérontopôle de Toulouse, on peut répondre aux directeurs des Ehpad pour voir comment on peut intervenir conjointement avec leurs équipes pour les soulager et éviter que les résidents d’Ehpad positifs au Covid soient transférés à l’hôpital.

Anne-Marie Pronost, directrice de l'HAD de la clinique Pasteur



La responsable du service explique : "l'HAD va intervenir et organiser une surveillance bi-quotidienne des résidents avec les médecins coordonnateurs et si jamais les patients symptomatiques s’aggravent, on organisera immédiatement l’hospitalisation vers les services d’urgence".

Depuis le 17 août, 153 patients atteints par le Covid ont ainsi été pris en charge par l’HAD de la clinique Pasteur en Haute-Garonne dont 136 en Ehpad.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé