Covid : le préfet de Haute-Garonne ferme les bars et étend le couvre-feu dans 43 communes de l'agglomération toulousaine

La précision était attendue depuis l'intervention du Président Emmanuel Macron : par un arrêté publié ce samedi midi, le préfet de Haute-Garonne a décidé d'étendre le couvre-feu à 43 communes de l'agglomération toulousaine. Parmi ces mesures la fermeture totale des bars pour 4 semaines.

Le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot a décidé de fermer les bars et délimiter les 43 communes de l'agglomération toulousaine concernées par le couvre-feu.
Le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot a décidé de fermer les bars et délimiter les 43 communes de l'agglomération toulousaine concernées par le couvre-feu. © MaxPPP / Michel Viala
L'agglomération toulousaine ne se limite pas à Toulouse-Métropole : le SICOVAL au Sud-Est, et le Muretain au Sud-Ouest, sont imbriquées dans cette conurbation d'environ un million d'habitants.
La précision était donc très attendue depuis l'intervention du Président Emmanuel Macron : par un arrêté publié ce samedi midi, le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot a décidé d'étendre le couvre-feu à 43 communes de l'agglomération toulousaine.

La Haute-Garonne divisée en 3 zones

La "zone rouge" concerne la totalité des 37 communes de Toulouse-Métropole :
Aigrefeuille, Aucamville, Aussonne, Balma, Beaupuy, Beauzelle, Blagnac, Brax, Bruguières, Castelginest, Colomiers, Cornebarrieu, Cugnaux, Drémil-Lafage, Fenouillet, Flourens, Fonbeauzard, Gagnac-sur-Garonne, Gratentour, L’Union, Launaguet, Lespinasse, Mondonville, Mondouzil, Mons, Montrabé, Pibrac, Pin-Balma, Quint-Fonsegrives, Saint-Alban, Saint-Jean, Saint-Jory, Saint-Orens-de-Gameville, Seilh, Toulouse, Tournefeuille et Villeneuve-Tolosane.
Viennent s'y ajouter 6 villes limitrophes : Les habitants, les commerces et les entreprises de ces 43 communes doivent se conformer, à partir de ce samedi 17 octobre, au "couvre-feu" instauré par le Président Emmanuel Macron, lors de son intervention télévisée du mercredi soir 14 Octobre dernier.
Personne ne doit circuler entre 21 H le soir et 6 H le lendemain matin, excepté pour des raisons impérieuses dûment répertoriées (médicales, familiales, professionnelles, administratives ou judiciaires) et accompagnées d'une attestation téléchargée sur le site du gouvernement français.

La douche écossaise pour les bars

Mais d'autres dispositions viennent s'y ajouter, qui risquent de provoquer de sérieuses réactions.
En effet il interdit d'accueillir du public, à toute heure de la journée :

Pour les patrons de bars, cette décision leur fait vivre de véritables "montagnes russes" émotionnelles :

Des mesures renforcées pour 69 communes limitrophes

L'arrêté préfectoral définit aussi une 2ème liste - la "zone orange" - composée de 69 communes entourant la 1ère couronne toulousaine.
Dans ces villes s'appliquent des mesures renforcées par rapport à celles normalement comprises dans "l'état d'urgence sanitaire" promulgué jeudi dernier 15 octobre.
Le département de Haute-Garonne est divisé en 3 zones : rouge pour le couvre-feu, orange pour les mesures renforcées, et jaune pour l'état d'urgence sanitaire.
Le département de Haute-Garonne est divisé en 3 zones : rouge pour le couvre-feu, orange pour les mesures renforcées, et jaune pour l'état d'urgence sanitaire. © Préfet de haute-Garonne

Dans ces communes membres du SICOVAL, du Muretain Agglo, de la communauté de communes de La Save du Touch, des coteaux Bellevue et de la Gascogne toulousaine, sont interdits :Tout le reste du département de la Haute-Garonne est placé en "zone jaune", sous le strict régime de "l'état d'urgence sanitaire" tel que défini par le 1er ministre jean castex jeudi dernier 15 Octobre à la mi-journée.
Principalement, le port du masque est obligatoire :D'autre part cet état d'urgence est assorti d'un certain nombre d'interdictions :Cet arsenal de mesures est prévu pour s'appliquer au moins jusqu'au vendredi 13 novembre prochain.

 
Les 69 communes de la zone orange
Communes du SICOVAL :
Ayguesvives, Aureville, Auzielle, Baziège, Belberaud, Belbèze-de-Lauragais, Clermont-Lefort,Corrensac, Deyme, Donneville, Escalquens, Espanès, Fourquevaux, Goyrans, Issus, Labastide-Beauvoir, Lacroix-Falgarde, Lauzerville, Mervilla, Montbrun-Lauragais, Montgiscard, Montlaur, Noueilles, Odars, Péchabou, Pechbusque, Pompertuzat, Pouze, Rebigue, Varennes, Vieille-Toulouse,Vigoulet-Auzil.
Communes du Muretain Agglo :
Bonrepos-sur-Aussonnelle, Bragayrac, Eaunes, Le Fauga, Fonsorbes, Frouzins, Labarthe-sur-Lèze, Labastidette, Lamasquère, Lavernose-Lacasse, Muret, Pinsaguel, Pins-Justaret, Roques, Roquettes, Saiguède, Saint-Clar-de-Rivière, Saint-Hilaire, Saint-Lys, Saint-Thomas, Saubens, Seysses, Villate.
Membres de la Communauté de communes de La Save au Touch :
La Salvetat-Saint-Gilles, Lasserre-Pradère, Léguevin, Lévignac, Mérenvielle, Sainte-Livrade.
Communauté de communes des Coteaux Bellevue :
Pechbonnieu, Castemaurou, Labastide-Saint-Sernin, Montberon, Rouffiac-Tolosan, Saint-Genies-Bellevue, Saint-Loup-Cammas.
Communauté de communes de la Gascogne toulousaine :
Fontenilles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société