Des drones pour suivre le trafic autoroutier en direct, notamment au péage de Toulouse-Sud sur l'A61

Vinci Autoroutes expérimente actuellement un système d'information en direct pour suivre sur le trafic sur ses autoroutes. Exemple avec le péage de Toulouse-sud sur l'A61. 

Les images du survol du péage de Toulouse-sud
Les images du survol du péage de Toulouse-sud © Vinci Autoroutes / Youtube
C'est une première en France. Vinci Autoroutes, qui exploite notamment les autoroutes du sud-ouest, expérimente actuellement un système d'information des usagers sur le trafic autoroutier grâce à des images fournies en direct par des drones

"L'autoroute vue des drones"  permet selon Vinci "des prises de vues via des drones pour un suivi en direct et en continu des conditions de circulation". A titre d'exemple, le gestionnaire d'autoroute a publié le "replay" du direct du dimanche 1er novembre sur le péage de Toulouse-Sud sur l'A61. 
a61 vue des drones
Ce système encore expérimental et exige des autorisations préalables en matière de survol mais aussi de grandes contraintes techniques. Ce système est notamment tributaire des conditions météo. Il est aussi impossible de diffuser des images de nuit. 

La diffusion en LIVE d'images de trafic, expérimentée une première fois cet été et renouvelée lors du week-end de la Toussaint, est de toute façon complémentaire des autres moyens d'information sur le trafic autoroutier : site internet, carte interactive, radio, etc... 

Enfin, il est rappelé qu'il est interdit de regarder des images en conduisant et que seul un(e) passager(e) peut consulter les images en direct sur son smartphone ou une tablette. Enfin, ce système pourrait en faire rêver certains : pourquoi ne pas envisager que les drones traquent aussi les excès de vitesse ou les conduites dangereuses sur l'autoroute ? Du rêve à la réalité...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter