Rugby : la France remporte sa treizième victoire de suite face au Japon (35-17), les Bleus invaincus en 2022

Publié le Mis à jour le

L'équipe de France poursuit sa série d'invincibilité, avec une treizième victoire consécutive au Stadium de Toulouse ce 20 novembre. Les Bleus ont maîtrisé le Japon, dans un match spectaculaire (35-17), malgré un début de deuxième mi-temps à l'avantage des Japonais.

L'objectif était de remporter une treizième victoire d'affilée, après les succès contre l'Australie et l'Afrique du Sud. C'est chose faite avec cette belle victoire contre le Japon (35-17), ce dimanche 20 novembre 2022 à Toulouse.

Le XV de France invaincu en 2022

Le public toulousain est en joie au Stadium. Les spectateurs restent pour profiter de ce beau succès français ! Les joueurs en profitent pour faire un tour d'honneur, et remercier leur public.

FIN DU MATCH ! Les Bleus l'emportent logiquement face au Japon (35-17). Les hommes de Fabien Galthié ont contrôlé ce match, avec un Penaud décisif (deux essais) et un Jalibert inspiré lors de son entrée en jeu. Cette tournée d'automne est un sans-faute pour l'équipe de France, avec trois victoires en trois matchs. De bonne augure, à moins d'un an de la Coupe du monde.

"On est en route pour arriver à cette échéance avec le plus gros potentiel possible dans cette compétition qui aura lieu dans dix mois . Avant cela, il y a le Tournoi des 6 Nations (...) Il y a des échéances avant la Coupe du monde", a déclaré le sélectionneur Fabien Galthié après ce test-match.

De son côté, Charles Ollivon, le capitaine du XV de France, a salué l’équipe japonaise lors de la conférence de presse d'après-match : "C'est une force collective. Ils mettent beaucoup de rythme et ils ont aussi été solides sur les collisions. Mais on a réussi à remporter le bras de fer".

78e : c'est en défense que les Bleus vont assurer, contrôler cette fin de partie. Bien alignés, ils repoussent les assauts dangereux des Japonais. Après une pénalité, Ramos dégage son camp. 

La France de nouveau inspirée

74e : nouvel essai pour l'équipe de France, sur une nouvelle inspiration de grande classe de Jalibert : un coup de pied à suivre pour lui-même, dans les 22 mètres, qu'il récupère avant de transmettre à Aldritt. Le Rochelais décale ensuite au Toulousain Jelonch, qui aplatit en coin. Magnifique action française, sous la houlette de Jalibert, une nouvelle fois décisif. Ramos assure, encore, pour la transformation (35-17).

70e : les Bleus ont repris le dessus dans cette fin de match. Ils récupèrent les ballons et multiplient les assauts dans le camp adverse. Les Japonais n'ont plus le choix que d'assurer leurs lancés en touche pour repartir de l'avant. 

Ça se rend coup pour coup

65e : cela a failli faire mouche, une fois de plus pour les Bleus. Mais l'arbitre refuse l'essai à Danty, qui avait planté en coin. Cela s'est joué à très peu de chose. 

63e : essai japonais ! Les Rouge et Blanc réagissent dans la foulée ! Après un renvoi mal négocié par les Bleus, le Japon négocie une touche, dont profite finalement le numéro 11 Fifita. L'essai est transformé. Les Japonais reviennent donc à 11 points (28-17).

61e : le doublé pour Penaud ! Les Français enfin inspirés dans cette deuxième mi-temps. Après un numéro de Jalibert, qui profite d'une glissade du défenseur japonais, Chalureau, qui vient de rentrer, échoue à quelques centimètres de la ligne. Le ballon ressort, jusqu'à Penaud en bout de ligne qui conclue tranquillement cette action. L'essai est transformé par Ramos. La France mène 28-10.

Les Bleus reculent

56e : nouvelle incursion des Japonais avec ce coup de pied offensif magnifiquement botté, qui finit sa course en touche à cinq mètres de la ligne d'en-but française. Les Bleus doivent encore défendre, et parviennent finalement à se donner un peu d'air.

54e : c'est le Japon qui a le ballon depuis quelques minutes. La défense des Bleus tient, refoule parfois certains impacts, mais ne parvient plus à récupérer de ballon. Attention à ces Japonais, de plus en plus menaçants.

Les Français moins fringuants 

51e : les Bleus repartent à l'attaque, s'approchent de la ligne d'en-but adverse mais concèdent une pénalité. Les Japonais peuvent se dégager et revenir dans le camp français.

48e : l'équipe de France a quelques difficultés dans cette reprise de match. Quelques erreurs les empêchent de reprendre le contrôle du jeu, à l'image de ce coup de pied de Lucu, qui file en ballon mort.

Le Japon réagit dès le début de la deuxième mi-temps

42e : essai japonais ! Comme en début de match, ce sont les Rouge et Blanc qui attaquent fort cette mi-temps. Premier essai de la partie pour eux, par leur numéro 9 Saito. L'essai est transformé (21-10).

C'est reparti ici à Toulouse ! Romain Ntamack réengage pour les Bleus.

Jardiniers et danseurs sur le terrain à la pause 

C'était également l'occasion de rendre hommage à la culture japonaise, avec un show de cinq minutes, interprété par trois danseurs nippons. Un spectacle salué par le public.

Les jardiniers se sont activés pour remettre en état le morceau de terrain abîmé à cause d'une mêlée en début de match. Malgré leur intervention, une belle trace est encore visible devant la ligne d'en-but. 

C'est la pause, la France se promène face au Japon

40e : après une énième attaque française, un en-avant est signalé par l'arbitre alors que Marchand filait à l'essai. C'est la pause. La France n'est pas inquiétée par le Japon pour le moment (21-3).

36e : DEUXIÈME ESSAI de la partie pour les Bleus ! Après une touche, Lucu se faufile le long de la ligne de touche et glisse la balle à Ollivon, qui n'a plus qu'à conclure dans l'en-but ! Superbe action, juste avant avant la pause qui permet aux Bleus de prendre une avance confortable. Ramos transforme l'essai (21-3).

34e : à quelques instants de la pause, la Marseillaise est reprise par tout le stade. Le public pousse !

31e : après un long ballon porté, les Français pilonnent la défense adverse. Atonio et Aldritt notamment y vont de leur impact. Cela permet aux Bleus de récupérer une pénalité, à cinq mètres de la ligne. Les Bleus optent pour les trois points, sous quelques huées du public qui espérait voir du jeu, encore du jeu. 14 à 3 pour la France.

Le jeu se resserre

27e : après une séquence de droite à gauche, le ballon est mal-maîtrisé, mais finalement conservé par les Bleus. Un Japonais reste au sol. C'est le premier arrêt de jeu dans cette partie particulièrement rythmée.

26e : les débats se sont rééquilibrés dans cette partie. Même si le ballon (particulièrement glissant) est encore dans le camp japonais. Touche à suivre pour Marchand.

Le Japon marque ses premiers points

21e : Les Japonais relancent rapidement de l'autre côté du terrain. Après un ballon récupéré, ils obtiennent une pénalité, et marquent leurs trois premiers points de la partie (11-3).

20e : le duel au pied est largement à l'avantage des Français. Chaque coup de pied permet aux Bleus de gagner du terrain et de rester dans le camp adverse. En confiance, Ntamack tente une chandelle, cette fois récupérée par les Japonais.

Plus de 10 points d'avance

17e : nouvelle pénalité concédée par le Japon. À 20 mètres des poteaux, c'est une formalité pour Thomas Ramos. 11-0 pour la France.

16e : pas le temps de respirer pour les Japonais, totalement asphyxiés par l'impact des Bleus. Ils ne parviennent plus à sortir de leur camp. Dans le même temps, Gaël Fickou, blessé, laisse sa place à Sekou Macalou.

10e : les hommes de Fabien Galthié maintiennent la pression. Après une nouvelle incursion dans le camp japonais, Thomas Ramos inscrit ses premiers points du match sur une pénalité, et donnent huit points d'avance aux Bleus (8-0).

La France déjà devant

5e : ESSAI de Damian Penaud ! Les Bleus réagissent. Après une montée de balle de Fickou, ils rentrent dans les 22 mètres adverses. Quelques secondes plus tard, Ntamack tente un jeu au pied à ras de terre bien senti jusqu'à Penaud. Le Clermontois pousse le ballon au pied, le défenseur japonais tergiverse et c'est l'ailier français qui aplatit in-extremis en coin ! Thomas Ramos rate la transformation. 5-0 pour les Bleus.

Après une première mêlée, le terrain souffre déjà. Tiendra-t-il toute la partie ? 

3e : Ce sont les Japonais qui attaquent le mieux cette partie. Après une première incursion dans les 22 mètres français, ils tentent la pénaltouche, sans prendre les points. Ce n'est pas payant, car le ballon est récupéré par les Français, tout proche de leur ligne d'en-but. 

C'EST PARTI ! Les Japonais, en rouge et blanc, donnent le coup d'envoi de cette rencontre. 

L'hymne a particulièrement été repris par les spectateurs. Le ton est déjà donné !

Le coup d'envoi imminent

Le speaker vient d'annoncer les compositions d'équipe. L'ambiance monte au Stadium ! Les deux équipes ne vont pas tarder à faire leur apparition. 

Les deux équipes viennent de rentrer aux vestiaires. Le coup d'envoi est imminent ! C'est le Japon qui bottera le premier ballon du match, après avoir remporté le tirage au sort.

Les Bleus à l'échauffement

Les Bleus sont actuellement à l'échauffement depuis 13h15. Les tribunes se garnissent progressivement à Toulouse.

Le Japon, adversaire plus faible évidemment que l'Australie et l'Afrique du Sud, va permettre au staff tricolore de tester des choses et des joueurs, notamment en l'absence du capitaine français, actuel meilleur joueur du monde, Antoine Dupont. C'est le numéro 9 de Bordeaux, Maxime Lucu, qui le remplace.

Arrivée au stade avec les encouragements des supporters

Les Bleus sont arrivés il y a quelques instants au Stadium de Toulouse. Emmenés par leur capitaine du jour, Charles Ollivon, les Bleus comptent bien continuer leur série de victoires.

durée de la vidéo : 24sec
Les Bleus viennent d'arriver au Stadium de Toulouse. ©Rémi Surrans/FTV

Après leur victoire sur l'Afrique du Sud (30-26), championne du monde en titre, samedi 12 novembre 2022 à Marseille, les Bleus invaincus depuis plus d'un an, ne peuvent plus se cacher. En 2023, la France, à domicile, sera l'équipe à battre lors de la Coupe du monde. Mais pas question pour les joueurs et le staff de brûler les étapes.

Un 13 à la suite à Toulouse ?

Après les deux succès arrachés face à l'Australie (30-29) et aux Springboks, les Bleus vont tenter, dimanche 20 novembre à Toulouse, face au Japon de signer une 13ème victoire consécutive et, ainsi, de se rapprocher du record mondial de 18 victoires à la suite. Un record d'invincibilité détenu conjointement par l'Angleterre et les All Blacks.

Le Japon, l'équipe qui a fait tomber Guy Novès

Toulouse sera d'ailleurs le camp de base des Japonais en 2023 pendant l'épreuve mondiale. Ce match ce dimanche est forcément une répétition générale pour les Nippons, l'occasion pour eux de prendre leurs marques dans la ville Rose.

Les Français cuvée 2022 ont battu deux fois l'équipe nippone cet été, lors de la tournée au Japon. Une équipe qui n'est pas un bon souvenir pour l'ancien sélectionneur toulousain, Guy Novès. En 2017, le match nul à Paris face aux Japonais avait précipité sa chute. C'était alors son dernier match en tant que sélectionneur du XV de France. Aujourd'hui tout a changé dans le groupe des Bleus et la dynamique n'a plus rien à voir, l'équipe de France semble imbattable. 

Le match France-Japon se joue dans la capitale de l'ovalie, à Toulouse. Le Stadium municipal sera plein et il faut s'attendre à une ambiance de feu, même si les supporters toulousains n'auront pas le plaisir d'encourager la pièce maitresse des Bleus. Antoine Dupont est suspendu suite à un carton rouge le week-end dernier, mais il pourrait, ce même dimanche, être sacré meilleur joueur du monde pour la deuxième année de suite ! Là aussi une sacré performance si c'était le cas pour le Gersois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité