Toulouse : le TFC s'incline 1-2 face au FC Nantes en match aller de barrage pour une place en Ligue 1

Ce jeudi soir sur sa pelouse du Stadium, l'équipe du Toulouse Football Club s'est inclinée, 1-2 face au FC Nantes, en match de barrage aller pour une place en Ligue 1 la saison prochaine. Il faudra une victoire par deux buts d'écart, dimanche soir à Nantes, pour renverser la vapeur au match retour.

Toulouse - Le latéral gauche colombien Delver Machado a marqué le seul but toulousain de la rencontre. 27 mai 2021.
Toulouse - Le latéral gauche colombien Delver Machado a marqué le seul but toulousain de la rencontre. 27 mai 2021. © Michel Viala / MaxPPP

Le match est fini : le TFC s'incline par 2 buts à 1 sur sa pelouse. Le défi est phénoménal : gagner par deux buts d'écart au match retour, ce dimanche 30 mai à 18 H au stade de la Beaujoire. Le scénario de cette soirée toulousaine laisse planer peu d'espoir.

Malgré quarante-huit heures de repos en moins, les pensionnaires de Ligue 1 ont pris le dessus sur les trois plans : physique, mental et tactique. La "classe biberon" des pitchouns n'a pas fait le poids.

Après trois buts marqués en à peine plus de vingt minutes, la rencontre s'est retrouvée sous l'emprise de la formation nantaise : les Violets ont beau jeter toutes leurs dernières forces dans les quatre minutes de temps additionnel, le rêve d'une égalisation relève du miracle.

Les Canaris tout en contrôle

Privés d'espaces, les Violets sont contraints de prendre des risques, ce qui les fait trembler à chaque ballon perdu. Mais il faut impérativement marquer pour avoir le droit de continuer d'espérer : il reste moins de dix minutes pour revenir au score.

Exemple : ce ballon de contre-attaque qui aboutit dans les pieds de Kolo Muani, seul en pointe devant Dupé : sa frappe n'est pas cadrée, heureusement pour les Toulousains. Il reste moins d'un quart-d'heure dans le temps règlementaire.

Les Canaris ne se contentent pas de mener au score : ils veulent enfoncer le clou et font monter haut leur pressing défensif dès qu'ils en ont l'occasion, pour rendre leurs attaques les plus tranchantes possibles. Toulouse plie, ne rompt pas, mais ne paraît pas en mesure de renverser la tendance.

Les Toulousains n'y arrivent pas

Clairement Antoine Kombouaré est venu avec l'idée que son équipe pose son emprise dès ce match aller et les soixante-dix premières minutes semblent lui donner raison : c'est Nantes qui contrôle la partie.

A l'heure de jeu le coach toulousain se prépare à effectuer ses premiers changements : Healey en lieu et place de Vakoun Bayo à la pointe de l'attaque, pendant que Van den Boomen remplace De Jaegere. Un choix judicieux alors que Dupé vient de repousser des deux poings un coup-franc nantais très bien tiré.

Le défenseur central belge Sébastien Dewaest s'est trouvé en difficulté sur les deux buts nantais.
Le défenseur central belge Sébastien Dewaest s'est trouvé en difficulté sur les deux buts nantais. © Michel Viala / MaxPPP

Le TFC fait peu à peu monter la pression, s'installe de plus en plus dans la moitié de terrain nantaise, mais peine toujours au moment de la dernière passe, du dernier tir.

Tactique décodée

A l'évidence, le staff nantais avait bien analysé les faiblesses de la défense à trois pratiquée par l'équipe toulousaine : les Violets resserrent sérieusement les mailles du filet en ce début de deuxième période.

Le TFC revient sur le terrain animé de nouvelles intentions : un pressing beaucoup plus haut, des ballons récupérés au milieu du terrain, mais encore trop de lacunes techniques pour inquiéter Alban Lafont.

Les débats s'équilibrent, le jeu se fait plus haché, les fautes plus nettes et c'est le FCN qui prend le premier carton jaune (il n'y en avait pas eu en premère période).

Nantes mène 2-1 à la mi-temps

La mi-temps est la bienvenue pour les Toulousains : à l'évidence il va falloir revoir le dispositif tactique, mais peut-être aussi l'engagement face à la puissance physique des Nantais.

Le TFC est mené 2-1 par le FC Nantes à la mi-temps.
Le TFC est mené 2-1 par le FC Nantes à la mi-temps. © Benoit Roux / FTV

A cinq minutes de la pause, une double occasion De Jaegere-Bayo est enrayée par le défenseur nantais Nicolas Pallois, qui ne s'affole pas : elle est peut-être là la différence entre Ligue 1 et Ligue 2.

On vient de passer le milieu de la première période et il faut se rendre à l'évidence : le dispositif habituel à trois défenseurs (Amian-Gabrielsen-Dewaest) est trop souvent pris de vitesse par le trio d'attaquants nantais, et les deux "pistons" latéraux Moreira et machado n'ont trop souvent pas le temps de revenir défendre efficacement.

Et de deux pour Nantes

L'attaquant malien du FCN Coulibaly déborde et son tir revient dans les pieds de Kolo Muani qui trompe une nouvelle fois le gardien toulousain : il donne l'avantage aux visiteurs, à peine trois minutes après l'égalisation toulousaine ; une nouvelle fois le défenseur central belge sébastien Dewaest semble avoir été pris en défaut : pour l'anniversaire de ses 30 ans, certains diront que c'est sa fête.

L'arbitrage vidéo est sollicité pour une éventuelle position de hors-jeu : cela se joue à quelques centimètres mais le but est validé.

Le TFC est mené 1-2 sur sa pelouse.

Toulouse - Une vague violette se déverse sur la ville rose lors du match aller de barrage entre le TFC et le FC Nantes. - 27 mai 2021.
Toulouse - Une vague violette se déverse sur la ville rose lors du match aller de barrage entre le TFC et le FC Nantes. - 27 mai 2021. © maxppp Michel Viala.

Toulouse égalise

Sur une nouvelle contre-attaque à cent à l'heure le ballon est repoussé jusqu'à Machado qui trompe le dernier rempart nantais au premier poteau : Toulouse revient à un but partout à la vingtième minute.

Heureusement pour les Violets l'inquiétude n'aura duré que quelques minutes.

Les Nantais comme à la maison

Le ballon va rapidement d'un but à l'autre : à une offensive des Violets répond une contre-attaque des canaris bien enrayée par le gardien haut-garonnais.

Et peu avant le quart-d'heure de jeu un nouveau tir venu de la gauche passe au ras du poteau de Dupé : une nouvelle chaude alerte qui montre que la défense locale laisse trop d'espaces aux visiteurs.

Au vu de la tournure sur le terrain, ce sont les Canaris qui donnent l'impression d'évoluer à domicile : chaque contre-attaque est tranchante et le surnombre est le plus souvent en maillot jaune.

Nantes ouvre la marque

Dixième minute et la troisième offensive nantaise est déjà la bonne : sur une contre-attaque rapidement menée, Ludovic Blas du coin gauche des seize mètres croise un tir sur lequel Maxime Dupé ne peut rien.

Les Canaris mènent (déjà) 1 - 0.

Pas de "round d'orbservation" dans ce match-couperet : on joue depuis sept minutes et déjà les Nantais se créent leur deuxième occasion, cette fois un centre venu de la gauche, dégagé par le capitaine toulousain Gabrielsen. D'un point de vue purement technique les deux équipes jouent au même niveau.

Les Toulousains se motivent avant le coup d'envoi.
Les Toulousains se motivent avant le coup d'envoi. © Benoït Roux / FTV

A un centre de la droite repris de la tête dans les nuages par Coulibaly, les Toulousains répliquent par une contre-attaque jouée en une touche de balle et qui s'achève par un tir du coin droit de la surface de Brecht De jaegere, capté sans trop de difficulté par le gardien nantais et ex-"pitchoun" toulousain Alban Lafont.

De la Toussaint à la Pentecôte en six jours : il pleuvait et faisait 10 degrés vendredi dernier, il fait 24° et un temps plus que printanier ce jeudi soir sur la pelouse du stadium au coup d'envoi, donné par les visiteurs.

Monter ou descendre ?

Ce duel Violets contre Canaris est l'aboutissement, sur deux matchs, de toute une saison : ce jeudi soir sur sa pelouse du Stadium, l'équipe du Toulouse Football Club affronte celle du FC Nantes, en match de barrage aller pour une place en Ligue 1 la saison prochaine.

Le club classé troisième du championnat de Ligue 2 face au dix-huitième de Ligue 1, en matchs aller et retour : c'est une saison entière - 38 matchs pour Nantes, 39 pour Toulouse - qui se joue en seulement deux fois quatre-ving-dix minutes... Et ça commence ce soir !

Les supporters des Violets ne s'y sont pas trompés : pour ce qui sera de toute façon le dernier match de la saison 2020-2021 au Stadium, ils ont à nouveau accompagné dans la liesse le bus des joueurs, jusqu'à son entrée dans l'enceinte toulousaine.

Bien malin celui qui l'emportera au jeu des pronostics

Côté Nantais il y a la dynamique : quatre victoires sur les cinq derniers matchs, dont deux à l'extérieur, avec treize buts marqués contre seulement deux encaissés... Jusqu'à cette trente-huitième et dernière soirée de championnat de Ligue 1 : la défaite au stade de la Beaujoire, 2 buts à 1 face au Montpellier HSC, a envoyé les Canaris dans les affres des matchs de barrages.

Côté Toulousain, le moral a plutôt fait du  Yoyo : deux victoires puis deux matchs nuls, dont un à domicile, contre des clubs classé dans la deuxième moitié du tableau ; des résultats en dents de scie qui n'ont pas permis aux Violets de mettre à profit la défaite de leur adversaire direct pour la montée, Clermont-Ferrand, contre le Stade Malherbe de Caen lors de la dernière journée.

Une question de dynamique

Mais depuis lors, le dernier match joué a fait basculer la tendance : le TFC a battu le FC Grenoble, vainqueur du Paris FC au premier tour des play-offs, 3 à 0 vendredi dernier. Une victoire nette et sans bavure, avec un groupe qui a retrouvé la belle carburation du milieu de saison, et surtout des joueurs qui ont bien récupéré des stygmates du Covid-19, qui les avait amoindris les semaines précédentes.

Antoine Kombouaré, l'entraîneur du FC Nantes, a l'avantage d'avoir son effectif au complet. En face, l'équipe coachée par Patrice Garande bénéficie de l'avantage du terrain et a la totalité de ses titulaires à disposition, avec juste une légère inquiétude : le milieu de terrain belge Brech De Jaegere - le "poumon" des Violets - s'est tordu la cheville mardi matin à l'entraînement. Cependant il a tenu à rassurer les supporters : il sera bien présent ce jeudi soir, pour cette rencontre cruciale pour l'avenir du club.

L'attaque Toulousaine est la meilleure de la saison écoulée en Ligue 2 : face à elle le F.C. Nantes s'est classé comme la treizième meilleure équipe du championnat de Ligue 1 à l'extérieur.

Côté Violets, Koné, Adli, Bayo et Rhys healey sont les arguments offensifs, appuyés par le trio belgo-néerlandais Spierings - De jaegere - Van Den Boomen ; en face les Canaris misent tout sur leurs attaquants : Blas, Kolo Muani et Coulibaly.

Sur la capacité des défenses respectives à baillonner leurs adversaires, reposera le sort de la rencontre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport ligue 1 ligue 2 fc nantes