• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dis Papa, c'est vrai que le brouillard c'est “un nuage qui touche le sol” ?

Brouillard à Toulouse / © Maxime Raphaël / Flikr
Brouillard à Toulouse / © Maxime Raphaël / Flikr

Depuis quelques jours la vallée de la Garonne et particulièrement la plaine toulousaine sont envahies par d'épaisses nappes de brouillard le soir ou tôt le matin. Mais que savez-vous de la formation de ce fameux brouillard ? On tente de vous expliquer. 

Par Fabrice Valery

Comme un nuage ?

Le brouillard, c'est en fait, de l'eau. De minuscules gouttelettes d'eau, quasi invisibles, et si légères et petites qu'elles restent en suspension dans l'air. Non par magie, mais par la grâce d'imperceptibles turbulences de l'air. Et comme ces fines gouttelettes sont chargées en électricité, elles se repoussent les unes par rapport aux autres (ça c'est le chapitre, je me la pète avec ma science). Météo-France résume parfaitement la situation en expliquant qu'effectivement, "le brouillard est un nuage dont la base touche le sol".

C'est quoi la différence entre la brume et le brouillard ?

En fait, c'est la même chose. Ce qui distingue l'un de l'autre, c'est la visibilité. La brume c'est quand la visibilité est comprise entre 1 et 5 kilomètres. En dessous, c'est du brouillard.

OK, c'est bien beau tout ça, mais comment il se forme ce fameux brouillard ?

C'est la question la plus intéressante. Un élément indispensable pour la formation du brouillard, on l'a vu plus haut pour ceux qui suivent, c'est... l'humidité ! Sans un taux d'humidité élevé dans l'air, pas de brouillard. La vapeur d'eau se condense alors par refroidissement. Il faut aussi du vent, on l'a également dit plus haut, mais pas trop sinon il y a dispersion et zou, plus de brouillard. Le brouillard que l'on connaît actuellement sur Toulouse et la vallée de la Garonne est un brouillard dit "de rayonnement". Il se forme par refroidissement de la croûte terrestre en fin de soirée ou en fin de nuit, notamment en période automnale ou hivernale. Il faut ensuite l'action des rayons du soleil pour qu'il se dissipe. 
Le brouillard sur la rocade toulousaine ce 2 décembre 2015 / © Th. Villéger / France 3
Le brouillard sur la rocade toulousaine ce 2 décembre 2015 / © Th. Villéger / France 3

Mais pourquoi on ne voit rien dans le brouillard ?

Si vous aviez suivi ce que nous racontons depuis le début de cet article, vous auriez compris que ces milliards de minuscules gouttelettes d'eau sont aussi autant de miroirs pour la lumière. Les rayons de lumière, que ce soit ceux du soleil ou des phares des voitures, se reflètent donc dans tous les sens et ne parviennent pas à traverser la couche dense de brouillard. 

Donc quand il y a du brouillard, il faut être prudent ?

Bah oui ! La visibilité étant réduite, il faut adapter sa vitesse que l'on soit automobiliste ou en deux-roues, motorisé ou pas. Le brouillard a aussi des effets sur le trafic aérien. Mardi 1er décembre au soir, plusieurs vols ont été mis en attente ou déroutés de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. 

Sur le même sujet

Agressions sexuelles sur mineurs à Sorède : des parents des victimes présumées dévastés témoignent

Les + Lus