Dons du sang : l'établissement français du sang lance un appel d'urgence vitale, l'Occitanie plus que concernée

Publié le
Écrit par Marie Martin

Pour la deuxième fois de son histoire, l'EFS (établissement français du sang) publie un bulletin d'urgence vitale. Les dons sont en baisse, notamment en Occitanie et le niveau des stocks est alarmant, à la veille des vacances.

En moins de six mois, l'établissement français du sang (EFS) est contraint de publier un bulletin d'urgence vitale. Le second de toute son histoire.
C'est dire si la situation est alarmante. Les besoins en effet ne baissent pas, mais les dons, eux, sont au ralenti, et le stock des poches de sang à un niveau plus qu'inquiétant.

"On ne s'explique pas vraiment pourquoi", explique Priscilla Agostini, de l'EFS d'Occitanie, "mais on n'atteint pas nos objectifs de collecte. Or, les stocks sont extrêmement bas. À cela, s'ajoute des difficultés pour recruter des personnels soignants". À la veille des vacances, le constat en effet est plus que préoccupant.

Malgré la mobilisation des donneurs au mois de juin, le niveau des réserves de sang reste trop faible pour affronter l'été.

Établissement français du sang

Pourtant, ces dix derniers jours, a eu lieu la campagne pour la journée mondiale des donneurs de sang, avec de nombreuses collectes organisées. Mais la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, associée aux fortes chaleurs, a eu raison de la générosité habituelle.

L'EFS est très clair : si la situation ne se redresse pas à très court terme, elle ne permettra pas de fournir les hôpitaux et cliniques en produits sanguins pour soigner les malades au cours de l'été. Il faut retrouver un niveau de stocks de 110 000 poches de sang d'ici la mi-juillet. Or le stock est aujourd'hui inférieur à 90 000 poches.

Le sang est une réponse thérapeutique qui n'a aucune alternative. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les patients.

Pour rappel, on peut donner son sang entre 18 et 70 ans, à condition de peser au moins 50 kilos et de remplir les critères médicaux demandés avant chaque don.
En Haute-Garonne, une quinzaine de collectes sont d'ores et déjà prévues d'ici la mi-juillet :

  • Launaguet : 30 juin, 1er et 2 juillet à la salle des fêtes
  • Cornebarrieu : 1er juillet au foyer de l'Aussonnelle
  • Roquettes : 4 juillet à l'espace Jean-Ferrat
  • Saint-Lys : 5 juillet à l'espace Gravette
  • Fenouillet : 6 juillet à la salle des fêtes
  • Bouloc : 6 et 7 juillet à la salle des fêtes
  • Aussonne : 8 juillet à la salle des fêtes
  • Nailloux : 8 juillet salle du Tamtam
  • Saint-Jean : 8 juillet aux granges espace seniors
  • Léguevin : 11 et 12 juillet à la salle polyvalente
  • Castanet-Tolosan : 13 juillet à la sale du lac
  • Saint-Jory : 15 juillet au foyer rural
  • Fronton : 15 et 16 juillet à l'espace Gérard Philippe

L'établissement français du sang précise que "compte tenu de la situation critique, l'ensemble des donneurs sera accueilli". Ne pas oublier également que des collectes sont organisées dans les principaux sites de villégiature estivale en France.