• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Durée raccourcie et météo maussade : fréquentation en baisse pour Toulouse-Plages

Toulouse Plage existe depuis 2003. / © MaxPPP
Toulouse Plage existe depuis 2003. / © MaxPPP

Les chiffres de la fréquentation de Toulouse-Plages sont en baisse de 3,7 % cette année par rapport à 2013 : la période d'ouverture a été plus courte et la météo de cet été a peu incité au farniente. Mais pour la ville de Toulouse, la moyenne de fréquentation par journée a été supérieure à 2013.

Par Fabrice Valery

Toulouse-Plages 2014, qui a fermé ses portes dimanche, a accueilli 339.343 visiteurs selon les chiffres fournis ce lundi par la mairie de Toulouse, soit une baisse de 3,7 % par rapport à 2013.

En 2013, Toulouse-Plages avait battu son record de fréquentation avec 346 946 visiteurs recensés soit 39 801 de plus qu'en 2012, selon les chiffres publiés à l'époque par la ville. 

Mais cette année, la nouvelle municipalité avait réduit les dates d'ouverture : deux semaines de moins qu'en 2013 sur le site de la prairie des Filtres, notamment pour permettre aux festivités du 14 juillet de s'y dérouler, une semaine en mois à la Daurade et au Bazacle et 10 jours de moins au quai de l'Exil républicain espagnol.

Cependant selon un communiqué de la mairie de Toulouse, "le succès est au rendez-vous car la Prairie des Filtres affichait, en juillet, une moyenne de 5.615 visiteurs par jour en 2014 contre 5.236 en 2013 (+ 7%) ; en août, 6.478 visiteurs par jour en moyenne en 2014, contre 5.187 en 2013 (+ 25% !)."

"Depuis juillet 2003, Toulouse Plages a réussi à s'inscrire comme LE rendez-vous estival des Toulousains, déclare le maire Jean-Luc Moudenc. Il doit son succès au travail exemplaire fourni par les agents des différentes directions municipales (Sports, Enfance et loisirs et Culture) qui œuvrent chaque année pour réussir ce rendez-vous gratuit. Qu'ils en soient chaleureusement remerciés".

La ville de Toulouse rappelle que la grande roue reste ouverte jusqu'au 7 septembre inclus sur le quai de l'Exil républicain espagnol.

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : la fermeture des Gorges de la Fou fait chuter le tourisme en Vallespir

Les + Lus