• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Elections : mode d'emploi du vote par procuration

© MaxPPP
© MaxPPP

Comme à chaque scrutin, les Français vont avoir recours en masse au vote par procuration. Quelles sont les démarches à effectuer. On vous explique tout. 

Par Cécile Frechinos

En augmentation constante depuis sa mise en place en 1975, le vote par procuration va concerner de nombreux électeurs dans quelques semaines. En 2012, lors de l'élection présidentielle et alors que le premier tour tombait pendant les vacances scolaires de toutes les zones, 1,5 million de Français y avaient eu recours.

Quand faire sa procuration? 

En théorie, n'importe quel électeur peut établir une procuration jusqu'à la veille du scrutin. Mais dans la pratique, mieux vaut s'y prendre avec quelques jours d'avance : le temps de traitement peut différer d'une mairie à l'autre. La procuration peut être valable pour les deux tours d'une élection, et même être étendue à une durée d'un an - deux ans pour les Français résidant à l'étranger. En d'autres termes, vous donnez mandat à la personne de votre choix pour voter en votre nom pendant une durée d'un an.

Comment s'y prendre? 

Il faut s'adresser, selon les communes, soit au tribunal d'instance, soit à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche (du domicile ou du lieu de travail), muni d'une pièce d'identité. Des informations sur l'identité de votre mandataire vous seront demandées.

Qui peut-être mandataire? 

Il faut se faire représenter, c'est impératif, par un électeur inscrit dans la même commune que vous. Si le bureau de vote de votre mandataire est différent du votre, ce dernier doit savoir qu'il devra se déplacer dans votre bureau de vote le jour du scrutin. Un mandataire ne peut recevoir qu'une seule procuration en même temps, deux si l'une des deux est établie à l'étranger.


Mode d'emploi du vote par procuration
Au commissariat central de Toulouse, de nombreux électeurs viennent déposer un dossier de vote par procuration.

 

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus