Entre gilets jaunes et manifestations, le bilan catastrophique du marché de Noël de Toulouse

117 chalets ont été installés sur la Place du Capitole / © France 3 Occitanie
117 chalets ont été installés sur la Place du Capitole / © France 3 Occitanie

Le marché de Noël de la place du Capitole à Toulouse ferme ses portes ce 26 décembre. C'est l'heure du bilan. Et il n'est pas bon. Entre le mouvement des lycéens, les manifestations des gilets jaunes et l'attentat à Strasbourg, les commerçants accusent le coup. 

Par J.V

Mauvais cadeau de Noël pour les commerçants du marché de Noël de Toulouse. Ce mercredi à 19 heures, le marché fermera ses portes au public après un mois d'ouverture et le bilan s'annonce catastrophique.

Les commerçants afficheraient une baisse de leur chiffre d'affaire de 20 à 50%. Le marché a ouvert du 23 novembre au 26 décembre, mais dans les faits, les 117 chalets de la place du Capitole n'ont pas pu ouvrir tous les jours. Plusieurs raisons à cela : le mouvement des lycéens, les manifestations répétées des gilets jaunes et leurs lots de dégradations, le mauvais temps, l'absence de transports et l'attentat sur le marché de Noël de Strasbourg. Tout ça n'a pas incité les Toulousains à venir faire leurs achats de Noël ! 

Bien souvent, les allées du marché étaient désertes. 
 

Les commerçants sont déprimés et surtout très en colère


C'est à se demander si la réservation d'un chalet est encore une affaire rentable ? La location d'un emplacement coûte entre 5 et 9 000 euros. Une fois les calculs faits, certains exposants pourront à peine rembourser les frais engagés.

Pour compenser la perte, la Mairie de Toulouse a fait un geste en leur offrant le droit de place, qui varie entre 200 et 300 euros. Mais malgré cela, certains commerçants n'envisagent pas de reprendre un chalet l'hiver prochain. 

Le reportage de France 3 Occitanie :
 
Entre gilets jaunes et manifestations, le bilan catastrophique du marché de Noël de Toulouse

 

Sur le même sujet

Les + Lus