Les épreuves du bac à nouveau perturbées dans des lycées de la région toulousaine

Plusieurs E3C, ces nouvelles épreuves du bac, devraient être perturbées, dans des lycées de la région toulousaine, ce lundi 27 janvier 2020. Au lycée Raymond-Naves de Toulouse, par exemple, des professeurs grévistes ont décidé de boycotter les épreuves communes de contrôles continus. 

Les enseignants grévistes du lycée Raymond-Naves dénoncent une organisation trop précipitée de cette 1ère session des E3C.
Les enseignants grévistes du lycée Raymond-Naves dénoncent une organisation trop précipitée de cette 1ère session des E3C. © Régis Guillon/FTV
Au lycée Raymond-Naves de Toulouse, 16 enseignants refusent de surveiller les épreuves anticipées du baccalauréat, les fameuses E3C, ce lundi 27 janvier 2020. Les élèves doivent passer des épreuves d'histoire-géographie, d'anglais et d'espagnol, à partir de 9 heures. Il n'y a pas de blocage à proprement parler mais un filtrage devant l'établissement.
© Régis Guillon/FTV
Les enseignants grévistes dénoncent l'impréparation de ces épreuves, trop précipitées, selon eux, alors qu'elles comptent pour l'obtention du baccalauréat 2021. Ils déplorent également le côté inégalitaire de ce nouveau bac, le manque de temps pour corriger et réclament le report des examens. Les surveillants de l'établissement se seraient engagés à ne pas remplacer les professeurs grévistes, afin de ne "pas casser le mouvement". Plus de 500 élèves sont concernés par ces épreuves, ce lundi. Et selon le secrétariat de l'établissement, les épreuves ont bien eu lieu, malgré l'action des professeurs. Depuis la rentrée scolaire 2019-2020, de nombreuses voix s'élèvent contre la réforme du baccalauréat. Ce dernier accorde en effet une part beaucoup plus importante au contrôle continu : 40 % de la note finale du bac général et technologique. Trois sessions d'épreuves communes sont organisées en première et en terminale mais les établissements ne sont pas tenus de les mettre en place au même moment, d'où le côté inégalitaire dénoncé par le corps enseignants.

Il y a une semaine déjà, les professeurs du lycée Bourdelle de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, s'étaient mobilisés contre la tenue de ces épreuves. Rejoints dans leur action par les élèves eux-mêmes. Selon nos informations, un blocage similaire a eu lieu ce matin au lycée Bellevue de Toulouse et des épreuves seraient d'ores et déjà reportées dans d'autres établissements de la région toulousaine. C'est notamment le cas au lycée Michelet de Montauban, où les épreuves initialement prévues les 27, 28 et 29 janvier sont reportées sine die.

A Pins-Justaret, en Haute-Garonne, les parents d'élèves, à l'appel de la FCPE 31, manifestent également ce lundi matin devant le lycée Jean-Pierre Vernant, où se tiennent les E3C. Une protestation symbolique mais pas de blocage, les parents ne souhaitant pas empêcher la tenue des épreuves. 

Voir le reportage de Régis Guillon et Eric Foissac, de France 3 Occitanie : 
Les épreuves du bac à nouveau perturbées dans des lycées de la région toulousaine
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société bac grève économie social