Les épreuves du Bach commencent vendredi à Toulouse

Associant la musique et le jonglage, dans le cadre des suites pour violoncelle, le jongleur Jive Faury se produit à Passe ton Bach d'abord / © Passe ton Bach d'abord
Associant la musique et le jonglage, dans le cadre des suites pour violoncelle, le jongleur Jive Faury se produit à Passe ton Bach d'abord / © Passe ton Bach d'abord

La onzième édition du festival "Passe ton Bach d'abord" se tiendra de vendredi à dimanche à Toulouse. Au programme, l'art du contrepoint, agrémenté de quelques artistes facétieux, de Bernardo SANDOVAL au jongleur Jive FAURY.  

Par VA.

Pour sa onzième édition, Passe ton Bach d'abord relève un défi : permettre à chacun d’apprivoiser le contrepoint.

Cet art, dans lequel Bach était maître, consiste en l’empilement de mélodies les unes au-dessus des autres, chacune poursuivant son chemin propre tout en s’accordant avec ses voisines.

Fugue, canon, imitation : autant d'exemples de contrepoint.

Grâce à un atelier vocal ouvert au public, un spectacle où la danse et la vidéo symboliseront ces lignes entremêlées, un concert participatif, ou un concert-lecture, chacun pourra au fil du week-end devenir... champion de contrepoint.

Et ainsi, apprécier les grandes œuvres de J.-S. Bach proposées par le festival : l’Offrande musicale, l’Art de la fugue ou le Clavier bien tempéré, joué par 48 élèves du Conservatoire de Toulouse.

Sans oublier la partie non classique du festival, de Bernardo SANDOVAL au jongleur Jive FAURY :

Edouard Ferlet, piano jazz et piano électronique vendredi 7 juin 20h30 à Saint-Pierre des Cuisines.

Garval, ciné-concert orgue et guitare électrique les 8 et 9 juin à l’église du Gésu.

Jive Faury, Jonglage et violoncelle les 8 et 9 juin.

Les Humanophones, voix et percussions corporelles les 8 et 9 juin.

Patrice Caumon, chanson, les 8 et 9 juin.

Serge Lopez et Bernardo Sandoval, guitares flamenco et voix, les 8 et 9 juin.

Who’s Bach, piano et chorégraphie, les 8 et 9 juin à Saint-Pierre des Cuisines.
 
Le festival s'achèvera avec l’interprétation par l’Ensemble Baroque de Toulouse à la Halle aux Grains du chef d’oeuvre de Jean-Sébastien BACH, la Messe en si mineur.



 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus