Est-il dangereux de circuler à vélo à Toulouse ?

image d'illustration / © MAXPPP
image d'illustration / © MAXPPP

La ville de Toulouse est-elle dangereuse pour les cyclistes ? Une jeune femme de 35 ans est décédée ce mardi en plein centre ville. Des associations travaillent avec la Métropole pour améliorer la circulation des vélos.
 

Par Juliette Meurin

L'accident mortel qui s'est produit ce mardi 13 novembre en plein centre ville de Toulouse est rare mais soulève quelques questions.
Une jeune femme de 35 ans qui circulait à vélo a été renversée en début d'après midi par un camion dans le quartier du Palais de justice. Elle n'a pa survécu à ses blessures. Selon les premières informations, la cycliste se trouvait grande rue St Michel et voulait tourner à droite vers le Grand Rond. Le conducteur du poids lourd qui tournait également ne l'a pas vue.
En 2016, selon les chiffres de la sécurité routière 162 cyclistes ont été tués en France. Un chiffre en hausse de 8,7% par rapport à 2015.
 

Comment améliorer la sécurité ?


Selon l'association toulousaine Deux pieds Deux roues que nous avons contactée, les accidents mortels dans le centre ville de Toulouse sont très rares. Les accidents les plus graves ont souvent lieu hors agglomération sur les routes départementales, en pratique sportive ou de loisir.

Le problème de l'angle mort reste en revanche l'une des premières causes d'accidents mortels dans la plupart des grandes villes.
Pour remédier à ce problème, il faudrait sensibiliser les conducteurs de poids lourd et ajouter un miroir supplémentaire au rétroviseur principal afin de supprimer les angles morts. Pour l'association, il faut aussi créer des sas réservés avec un logo pour que les cyclistes puissent s'installer au feu devant tous les véhicules et ne pas rester coincés sur les côtés. Il en existe déjà, il faut les multiplier.
 

Comment se classe Toulouse par rapport aux autres grandes villes ?


En 2018, la FUB, la Fédération fançaise des Usagers de la Bicyclette a réalisé un classement des grandes villes de France : la baromètre des villes cyclables qui rendait compte du ressenti des usagers du vélo dans des communes de plus de 200 000 habitants.
Toulouse se situait en queue de peloton : 8 ième sur un total de 11 communes.

Plusieurs associations de cyclistes travaillent avec la Métropole et la société Tisséo pour améliorer la sécurité. Un schéma directeur doit être créé pour 2019. Des discussions sont en cours. Les associations demandent un vrai réseau structurant de pistes cyclables avec un aménagement de lignes continues et visibles.
 

Sur le même sujet

Les + Lus