Europa League : soutenu par 3000 supporters, le TFC joue son avenir européen face au mythique Benfica Lisbonne ce jeudi soir

Ce jeudi 15 février à 21 heures, les Violets du TFC disputeront le premier match de phase finale de coupe d'Europe de l'histoire du club. Un sacré challenge pour les Toulousains, face au club mythique du Benfica Lisbonne. Mais les 3.000 supporters du Téf' à faire le déplacement ont envie d'y croire.

Au pied de l'un des plus grands stades d'Europe - l'Estadio da Luz et ses 64.000 places-, deux maillots violets dénotent. Vincent et Nicolas, fervents supporters du TFC, on fait le déplacement pour assister à un moment historique : le premier match de leur équipe en phase finale d'une coupe d'Europe. 

Devant le stade mythique, les deux jeunes sont bouche bée : "C'est incroyabe. L'enceinte, la pelouse... tout est grandiose", lance l'un. "Il y a eu tellements de grands joueurs ici, comme Eusébio. Mais c'est au tour de Dallinga maintenant. Il va mettre un doublé !", surenchérit l'autre. 

Comme Vincent et Nicolas, ils sont 3.200 supporters violets à faire le déplacement à Lisbonne. Tous espèrent voir le Téf' créer l'exploit face à un Benfica largement favori. 

Pour l'entraineur toulousain Carles Martinez Novell, le soutien des supporters est un élément moteur : "Pendant le match contre Liverpool à Anfield, j'ai trouvé nos supporters incroyables. Pour ce match, ils seront encore nombreux avec nous, même ceux qui n'ont pas pu faire le déplacement. Alors on va avoir à coeur de montrer le meilleur, pour que les fans profitent de cette compétition."

Un TFC à deux vitesses

Car la Ligue Europa arrive comme une boufée d'air frais pour un club en grande difficulté en championnat. Actuellement 14e, à la lutte pour le maintien, le Téf' n'a remporté que deux de ses dix derniers matchs de Ligue 1. 

Pour l'attaquant hollandais des Violets Thijs Dallinga, "cette situation est difficile à expliquer. Si on avait identifié le problème on l'aurait déjà corrigé. Souvent en match ce sont les petits détails qui font la différence. On fait trop de petites erreurs qui nous coûtent cher. On a une équipe jeune, on va continuer de grandir en ayant le plus possible confiance en nous malgré tout."

Dans les rues de Lisbonne, on est bien conscient que le TFC est une équipe à deux visages, qui peine à gagner en championnat, mais qui est capable de renverser Liverpool en Europa League. À la boutique du Benfica, un vendeur explique : "Certains pensent que ce sera facile, mais je crois que ce sera un match très difficile, parce que Toulouse joue bien. Pas en championnat, mais en Europa League. Ils ont gagné beaucoup de matchs ces derniers mois. On va avoir un grand match."

Une équipe qui étouffe l'adversaire

Sur l'aspect tactique de la rencontre, Carles Martinez Novell détaille : "On a bien regardé comment le Benfica jouait. C'est une équipe qui veut toujours attaquer, qui étouffe l'adversaire. A nous de montrer notre meilleur visage." 

La dernière confrontation entre le Benfica et le TFC remonte à 2011, à l'occasion d'un match amical. Les Portugais s'étaient imposé 1 but à 0.

Les compositions probables :

Benfica : Trubin - Otamendi, Bah, Morato, Silva - Neves, Aursnes, Kokcu - Di Maria, Rafa Silva, Cabral
Toulouse : Restes - Suazo, Costa, Diarra, Nicolaisen, Desler - Spierings, Sierro - Babicka, Gboho, Dallinga

Coup d'envoi à 21 heures.