Expulsion d'un imam toulousain vers l'Algérie, son avocat annonce avoir fait appel devant le conseil d'Etat

L'imam Tataiat, expulsé en avril pour avoir prononcé des propos haineux envers les juifs a fait appel ce mardi 7 mai de son expulsion devant le conseil d'Etat. L'imam de la mosquée d'Empalot avait été renvoyé vers son pays d'origine l'Algérie, laissant femme et enfants en France.

L'imam de la Mosquée d'Empalot, un quartier défavorisé de Toulouse a donc fait appel de son expulsion devant le conseil d'Etat. Il avait été renvoyé en Algérie le 19 avril 2024. 

Appel en conseil d'Etat

Mohamed Tataiat attend toujours de pouvoir revenir en France, où séjournent encore sa femme et ses enfants. Les avocats de l'imam de la mosquée d'Empalot ont déposé ce mardi 7 mai un recours devant le conseil d'Etat pour contester son expulsion.

L'un de ses défenseurs, Vincent Brengarth, a précisé à l'AFP que "la commission d'expulsion avait rendu un avis négatif à son expulsion et il a été expulsé soudainement, sans que nous puissions exercer un recours effectif".

Condamné pour un prêche haineux

"Nous attendons du conseil d'Etat qu'il sanctionne ces illégalités et l'atteinte portée à la vie privée de notre client", a-t-il rajouté, notant que son client avait "pu poursuivre ses prêches depuis les faits pour lesquels il a été condamné".

Condamné en 2022 à quatre mois d'emprisonnement avec sursis pour des propos haineux contre les juifs dans un de ses prêches, Mohamed Tataïat, a été arrêté à son domicile le 19 avril, sur autorisation du juge des libertés et de la détention, puis expulsé.

Gérald Darmanin satisfait

Un premier recours de ses avocats, dénonçant une expulsion expéditive et ne tenant pas compte de son comportement exemplaire depuis le prêche décrié, prononcé en 2017, a été rejeté quatre jours plus tard par le tribunal administratif de Paris.

Gérald Darmanin, qui avait signé l'arrêté d'expulsion, s'était satisfait sur nos antennes que la loi immigration ait permis "d'expulser dans son pays d'origine en moins de 24 heures un imam de Toulouse, prêcheur de haine et condamné par la justice".

Arrivé en France en 1985, Mohamed Tataïat avait rejoint Toulouse deux ans plus tard pour exercer à la mosquée du quartier Empalot. Il est aujourd'hui marié et père de deux enfants en bas âge. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité