Festins de Noël : et au fait, comment étaient-ils au Moyen-Age ? Réponse au Couvent des Jacobins de Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin

Tout savoir sur l'art de la table à la Française, au Moyen-Age : c'est ce que propose le Couvent des Jacobins de Toulouse pendant les vacances de Noël.

Si la nappe blanche existait déjà sur les grandes tables des festins du Moyen-Age, les mets que l'on déposait dessus pour les grandes occasions n'étaient pas tout à fait les mêmes. Et ce que l'on en sait, assez peu à vrai dire, nous vient des écrits.

"Tout ce que l'on sait, c'est qu'on mangeait beaucoup de pain", explique Adrien Fabre, médiateur culturel au Couvent des Jacobins. "Que l'on buvait un mélange d'eau et de vin, parce que l'eau n'était pas potable. Donc on mélangeait l'eau et le vin, il y avait moins d'alcool, et chacun buvait un litre, un litre et demi par jour, même les enfants".

Les épices, rapportées d'Orient, étaient indispensables. Peut-être pour masquer un peu le goût des viandes faisandées. "J'ai goûté des pâtés qui ressemblent en fait à des pastillas", raconte Marie Bonnabel, conservatrice du Couvent des Jacobins
 et directrice adjointe des musées de la ville de Toulouse. "C'est fourré avec du poulet, des raisins, des oignons, de la cannelle, du gingembre. Ce n'est pas très fort mais c'est vraiment très parfumé, une symphonie de parfums". 

Saviez-vous que le mot copain vient du fait qu'on divisait le pain en deux pour le partager avec son voisin de table (co-pain) ?


Durant les vacances de Noël, le Couvent des Jacobins, joyau médiéval de Toulouse, propose des ateliers de découverte de la gastronomie médiévale. Prochaines sessions mercredi 29 décembre à 11 heures et vendredi 31 décembre à 11 heures et 15 heures.