Filières jihadistes : 250 signalements en un an en Midi-Pyrénées

Selon le rapport de la commission parlementaire sur les filières jihadistes en France, 250 signalements ont été relevés dans la région depuis fin avril 2014, dont 93 en Haute-Garonne. Midi-Pyrénées fait partie des 6 régions les plus concernées par des départs en Syrie ou en Irak. 

Par Fabrice Valery

Parmi les informations contenues dans le rapport de la commission parlementaire sur les filières jihadistes, présidée par le député (Les Républicains, ex-UMP) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti qui doit être publié ce mardi soir et dont France 3 Midi-Pyrénées a eu connaissance, on apprend que plus de 4800 Français ont été signalés en un an comme participants à des filières d'acheminement de combattants en Syrie ou en Irak dont 250 dans la région Midi-Pyrénées, l'une des 6 régions fournissant le plus de signalements en France.

Tout le territoire

Ces chiffres (relévés depuis le 29 avril 2014) émanent de l'Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) du ministère de l'Intérieur. Ils montrent une véritable répartition sur l'ensemble du territoire français y compris dans les départements ruraux comme c'est le cas dans notre région : 
  • Haute-Garonne : 93 signalements
  • Aveyron : 29
  • Hautes-Pyrénées : 29
  • Tarn-et-Garonne : 27
  • Tarn : 24
  • Gers : 18
  • Lot : 17
  • Ariège : 13

La Haute-Garonne très concernée​

Le département de la Haute-Garonne fournit à lui seul près de la moitié des signalements dans la région. Il arrive en 3ème position des départements français (hors région parisienne) derrière les Alpes-Maritimes et Rhône. En 10ème position, si l'on compte Paris et les départements limitrophes. 

Hommes, femmes et enfants

Plusieurs filières ont été démantelées ces derniers mois dans notre région, notamment autour de Toulouse ou encore dans le Tarn. Des cas de jihadistes partis combattre en Syrie ont été médiatisés. Comme Sabri Essid, le demi-frère de Mohamed Merah, reconnu récemment sur une vidéo de l'organisation Etat Islamique, en compagnie d'un enfant toulousain exécutant un otage palestinien
Un enfant se disant originaire du quartier de La Reynerie à Toulouse était aussi apparu dans une vidéo, armé et déterminé, en novembre dernier. 
Enfin, un converti à l'Islam, le Toulousain Kevin Chassin est mort en Irak fin mai dernier en se faisant sauter dans un attentat-suicide. 

V
idéo : les explications de Tangi Kermarrec
Mesures repérage radicalisation jihadiste

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus