Football : le Conseil d'Etat ordonne la suspension de la relégation du TFC en Ligue 2

La décision attendue est tombée ce mardi après-midi : le juge des référés du Conseil d'Etat a décidé de suspendre la relégation du TFC en Ligue 2. Il a validé la fin de la saison de Ligue 1 et le classement arrêté le 28 mars mais a donné jusqu'au 30 juin à la LFP pour envisager une saison à 22 clubs

Le Conseil d'Etat a suspendu la relégation du TFC en Ligue 2 pour la saison 2020 - 2021.
Le Conseil d'Etat a suspendu la relégation du TFC en Ligue 2 pour la saison 2020 - 2021. © BERTRAND GUAY / AFP

Ils étaient peu nombreux à y croire encore, au sein du club comme parmi les supporters toulousains : ce mardi 9 juin après-midi le juge des référés au Conseil d'Etat a ordonné la suspension de la relégation du TFC en Ligue 2, en même temps que celle du club d'Amiens SC.

Dans ses attendus, le juge des référés  a justifié ainsi son ordonnance :

Il estime que le conseil d’administration de la Ligue ne pouvait pas légalement se fonder, pour décider de reléguer les deux derniers du classement de la Ligue 1, sur le fait que l’actuelle convention conclue avec la Fédération française de football (FFF) prévoit une limite de vingt clubs, alors que cette convention prend fin le 30 juin prochain et qu’une nouvelle convention devra être signée.

Le juge ordonne donc à la Ligue de football professionnel, en lien avec les instances compétentes de la FFF, de réexaminer la question du format de la Ligue 1 pour la saison 2020-2021, au vu de l’ensemble des éléments relatifs aux conditions dans lesquelles cette saison est susceptible de se dérouler, et d’en tirer les conséquences quant au principe des relégations avant le 30 juin.

Très rapidement les dirigeants du club toulousain, dont Olivier sadran est toujours le président, se sont fendus d'un communiqué officiel :

nous nous tenons à la disposition des instances dirigeantes du football français pour les accompagner dans la détermination des modalités d’organisation de ce championnat. Nous invitons toutes les parties prenantes à faire primer l’équité sportive.

Bien évidemment, du côté des supporters des Violets, cette décision est accueillie avec jubilation.

Suspense jusqu'au 30 juin

Cependant il ne s'agit encore que d'un sursis : en 3 semaines les instances dirigeantes du football franaçais, la FFF (la fédération française de football) et la LFP (la Ligue de football professionnel) peuvent peut-être élaborer et signer une nouvelle convention les liant et stipulant que la composition du championnat de Ligue 1 ne peut pas excéder 20 clubs.

Le feuilleton juridique n'est peut-être pas terminé.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport justice économie ligue 1 ligue 2
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter