Football : recours contre sa relégation en Ligue 2, le TFC débouté en référé par le Tribunal Administratif de Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann-Olivier d'Amontloir
Olivier Sadran a vu la justice administrative le débouter  dans sa demande d'annuler la relégation du TFC en Ligue 2.
Olivier Sadran a vu la justice administrative le débouter dans sa demande d'annuler la relégation du TFC en Ligue 2. © Maxppp/Michel Labonne

L'avenir du TFC se jouera en Ligue 2 : c'est le résultat de la décision rendue vendredi soir par le Tribunal Administratif de Paris. Le juge a statué en référé sur le recours du président du Toulouse Football Club contre le choix de la Ligue de Football Professionnel de reléguer le club en Ligue 2.

"Le référé c'est le jugement de l'urgence et de l'évidence".
Statuant en référé, un juge du Tribunal Administratif de Paris a décidé ce vendredi 21 mai après-midi, qu'il n'y avait pas d'urgence à bloquer l'application du vote des membres de la Ligue de Football Professionnel, qui renvoie le TFC en Ligue 2 la saison prochaine.

Toulouse débouté avec Lyon et Amiens

Les présidents des clubs de Lyon, Amiens et Toulouse demandaient tous les trois que la fin prématurée du championnat 2019 - 2020, l'arrêt de son classement au soir de la 28ème journée et leurs conséquences sportives soient annulés, à savoir :
  • la non-qualification de l'Olympique Lyonnais pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, la plus prestigieuse des deux coupes d'Europe de football
  • les relégations des clubs classés 19ème et 20ème en Ligue 2, soit le Amiens SC et le TFC.

Le juge des référés du tribunal administratif de Paris s'est déclaré incompétent.

Le Conseil d'Etat jugera

Il a retenu que les décisions prises par le Conseil d'administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) le 30 avril dernier ne pouvaient être contestées que devant le Conseil d'État : c'est l'instance ultime de recours en matière de justice administrative qui est seule compétente pour connaître des actes de nature réglementaire pris par les autorités à compétence nationale telles que la LFP.

Ces décisions ont été actées à la fois par le Bureau et le Conseil d’administration de la LFP. Au regard de nos statuts, elles sont solides (...) Les classements ont donné lieu à des votes. Le Conseil d’administration fait foi. Il a le pouvoir d’arrêter les classements et de décerner les titres

a rappelé la présidente de la LFP Nathalie Boy de la Tour.

Le fond, ça prend du temps

Désormais les recours des 3 clubs vont être instruits et jugés sur le fond par le Conseil d'Etat : cette procédure peut prendre des mois, voire des années, et si le jugement prononcé au final donne raison aux plaignants, ils ne pourront obtenir qu'une indemnisation du préjudice, le "mal" ayant déjà été fait.
Cependant Lyon et Amiens ne désarment pas encore : leurs présidents ont annoncé vouloir déposer une requête en référé directement devant le Conseil d'Etat dès lundi prochain 25 mai.
Pour les Violets - et leurs éventuels repreneurs américains - la suite est donc claire : ils entameront, le week-end du 21-22 août prochain, leur première saison en ligue 2 après 18 années passées au sommet de la hiérarchie.

Les supporters déçus

Finalement ce jugement en lui-même n'est pas ce qui déçoit le plus les supporters des Violets :

ce que nous reprochons à la LFP c'est d'avoir autorisé un championnat de Ligue 2 à 22 clubs la saison prochaine et de n'avoir pas fait de même pour la Ligue 1, ce qui aurait assuré les maintiens de Toulouse et Amiens

explique Alain Grollier, président du club officiel des supporters du TFC.
Sentiment d'injustice et incompréhension dominent dans leurs esprits.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.