Football : la Ligue Professionnelle opte pour une Ligue 1 à 20 clubs, le TFC relégué en Ligue 2 la saison prochaine

L'espérance, ravivée par l'ordonnance du juge des référés du Conseil d'Etat, n'aura duré que 10 jours : ce vendredi matin le Conseil d'Administration de la Ligue de Football professionnel a opté pour le maintien de la Ligue 1 à 20 clubs la saison prochaine, reléguant du même coup le TFC en Ligue 2.
Le Conseil d'Administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a refermé les portes de la Ligue 1 au TFC pour la saison 2020 - 2021.
Le Conseil d'Administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a refermé les portes de la Ligue 1 au TFC pour la saison 2020 - 2021. © AFP

Cette fois il n'y aura pas de miracle pour raviver l'espérance, suscitée par l'ordonnance du juge des référés du Conseil d'Etat le 9 juin dernier : ce vendredi matin le Conseil d'Administration de la Ligue de Football professionnel (LFP) a opté pour le maintien de la Ligue 1 à 20 clubs la saison prochaine.

L'hypothèse d'un élargissement à 22 clubs pour permettre le maintien dans l'élite des équipes d'Amiens SC et du Toulouse Football Club n'aura donc fait rêver les supporters picards et haut-garonnais que 10 jours.

Les 5 phases d'une décision

Cette décision doit encore être validée, mais les prochaines étapes ne font guère de doute : au final, le TFC sera relégué en Ligue 2 pour la saison 2020 - 2021.

Après l'épisode du référé devant le Conseil d'Etat, invalidant la convention LFP-FFF au delà du 30 juin 2020, la chaîne de décision du football français a été contrainte de redémarrer le processus à zéro, pour élaborer dans l'urgence - et en 5 phases - une nouvelle convention et la valider dans ce délai très court :

Dès le départ, il apparaît clairement que l'éventualité d'une Ligue 1 à 22 clubs faisait l'unanimité contre elle : c'est ce que démontre le site "LesViolets.com" dans un post publié jeudi 18 juin sur facebook, et reprenant les propos du président du club de Reims.

Ces 10 jours de répit et de battage médiatique - notamment de la part du président du Amiens SC Bernard Joanin qui se retrouve dans le même ascenseur - n'auront pas permis de faire basculer l'opinion générale : la LFP avait déjà anticipé sur une saison 2020 - 2021 à 20 clubs (donc sans l'ASC et le TFC) et l'élaboration d'une nouvelle convention liant la ligue professionnelle à la fédération et ne prévoyant que 20 clubs en Ligue 1 était déjà dans les tuyaux.

La preuve, selon les adeptes de la théorie du complot ?

Dans son nouveau clip promotionnel publié sur Youtube, la LFP fait apparaître les logos de 10 clubs de Ligue 1... mais pas ceux d'Amiens et du TFC !

Dans les faits, la possibilité d'élargir le championnat de Ligue 1 à 22 clubs pour entériner à la fois le maintien d'Amiens et Toulouse et les montées de Lens et Lorient n'avait qu'un seul atout :

Il est vrai que cet élargissement de la Ligue 1 à 22 clubs entraînait un certain nombre de difficultés et non des moindres, à commencer par le plan sportif :

Sur le plan financier, le partage des droits TV entre 22 clubs au lieu de 20 posait aussi problème, même si le différentiel effectif ne représentait que 2 millions d'Euros de manque à gagner par an et par club : pour les plus petits d'entre les sociétaires de la Ligue 1, cela pouvait représenter jusqu'à 10 % de leur budget annuel en moins.

Le choix du statu quo

Les clubs composant la Ligue de Football Professionnel ont donc préféré s'éviter d'avoir à résoudre de tels casse-têtes : ils ont mis en mouvement le mécanisme inexorable du maintien du "statu quo ante"... qui renvoie le TFC en Ligue 2.

Ce verdict a au moins l'avantage de clarifier la situation des "Violets" : assurés d'évoluer en division inférieure à partir du 23 août prochain, les dirigeants - actuels et futurs - du club peuvent désormais se consacrer à 100 % à la suite des évènements :

Du côté des supporters on savait que l'espoir du maintien, suscité par l'ordonnance du juge des référés du Conseil d'Etat, était bien mince et on avait fait son deuil de la Ligue 1. On préfère regarder vers l'avenir :

Le TFC est en lambeaux. Il y a tout à reconstruire. Les supporters souhaitent bonne chance à la nouvelle équipe dirigeante : ils jugeront les prestations de l'effectif sur le terrain, mais aussi les relations qui se bâtiront avec eux

Jean-Baptiste du site de supporters "LesViolets.com"

Le challenge, pour la nouvelle équipe dirigeante et pour celle qui évoluera sur le terrain, sera donc autant de reconquérir le coeur des supporters toulousains que de mériter le retour le plus tôt possible en Ligue 1.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tfc football sport ligue 1 ligue 2